guyane
info locale

CGSS Guyane: droit de retrait contesté pour onze agents

social
CGSS Guyane
©Guyane1ere
11 salariés de la Caisse générale de la sécurité sociale de la Guyane affectés au traitement des dossiers refusent les sanctions prises à leur égard. Ils auraient en effet fait usage de leur droit de retrait, mais la direction conteste le bien fondé de cette action.
Onze agents du service du traitement des dossiers de la Caisse générale de la sécurité sociale de le Guyane sont en arrêt de travail. Ces agents traitent le remboursement des feuilles maladies, ils ont fait valoir leur droit de retrait au mois de juin dernier. La raison invoquée était une surcharge de travail dans le service. La direction conteste ce motif. Monique Harang, directrice de la CGSS Guyane donne sa version des faits : " lors de l'écoute devant les délégués du personnel, devant le CE, il a été dit que c'était un droit de retrait "raisonnable par anticipation". On est pas du tout en conformité avec le code du travail. On ne peut pas utiliser le droit de retrait pour "raisonnable par anticipation" mais pour un danger immédiat et grave ". Albert Darnal le secrétaire général de l'UTG de répondre : " il semblerait que la directrice de la CGSS Guyane soit au-dessus des lois (...) j'ai sous les yeux une lettre de l'inspection du travail qui lui rappelle ses obligations en la matière, qui lui dit qu'elle aurait du faire une enquête pours avoir ce qui se passe réellement dans le service ".  
Plusieurs sanctions et retenues sur salaire ont été prises par la direction de la CGSS Guyane, bilan actuel: onze agents du service production en arrêt de travail.

Le reportage de Renaud Terrazzoni et Claude Djani
Publicité