publicité

Le Champlain, navire de croisière de luxe, jette l'ancre en Guyane

C’est un navire de luxe, le Champlain, qui a fait escale en Guyane avant de lever l’ancre, pour se diriger vers l’Amazone. La compagnie du Ponant mise sur notre territoire afin de répondre aux attentes d’une clientèle avide d’exclusivité.
 

  • Sébastien Laporte/MCT
  • Publié le
C’est un navire de luxe, le Champlain, qui a fait escale en Guyane avant de lever l’ancre pour se diriger vers l’Amazone. La compagnie du Ponant mise sur notre territoire cette année et l’année prochaine, afin de répondre aux attentes d’une clientèle avide d’exclusivité.


Croisière de luxe 

110 membres d’équipages, pour à peine 190 passagers. Service haut de gamme à bord du Champlain.
Spécialisé dans la croisière de luxe, la compagnie du Ponant a décidé de faire escale à Dégrad-des-Cannes.
Parmi les croisiéristes, certains rêvaient de cette destination.

"On a eu envie de découvrir la Guyane. C'était un rêve. Cela fait deux jours que nous sommes ici".

 
D’autres passagers n’avaient pas spécifiquement prévu de venir en Guyane.

 "Le départ se faisait en Guyane, donc nous sommes venus. Ce n'est pas un pays que nous aurions visité sinon ..."

 

Beautés naturelles d'Amazonie

La compagnie du Ponant inclut la Guyane dans une boucle baptisée « Beautés naturelles d’Amazonie » qui passe par Belem et Manaus. Une croisière de 13 jours, proposée à partir de 7 000 euros, billet d’avion compris.
Une affaire à ne pas rater pour l’opérateur guyanais que la compagnie a sélectionné.
Nathalie Prudent, directrice de l’agence Guyane Evasion confirme :

« Ce marché là est un très très beau marché. C'est une clientèle haut de gamme, qui a une certaine exigence et un pouvoir d'achat relativement important »

 

Pas assez de navires

A peine 4 ou 5 navires de croisière de cette capacité accostent chaque année en Guyane selon la direction du Grand Port Maritime.
Rémi-Louis Budoc, membre du directoire du Grand Port Maritime de Guyane satisfait : 

« C’est exceptionnel car nous avons démontré que nous pouvions accueillir de la croisière de niche, de haut niveau et de grand standing. Les autres navires plus grands ne peuvent pas franchir le chenal de Degrad des Cannes »

 
Les paquebots de plus grandes dimensions sont en effet obligés de rester au large.
Le Champlain sera de retour en décembre. Et il reviendra encore deux fois l’an prochain, en mars et en avril.
Escale du Champlain en Guyane
 
 
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play