publicité

Une nouvelle méthode de terrassement inquiète les transporteurs

Les marchés qui seront passés à l'occasion du chantier de la cité scolaire de Saint-Georges ont été au centre des discussions.

Les transporteurs ont été reçus par le président de la collectivité. © DR
© DR Les transporteurs ont été reçus par le président de la collectivité.
  • SL
  • Publié le , mis à jour le
Une délégation composée d'une dizaine de représentants de sociétés de transport a été reçue ce matin par le président de la collectivité territoriale de Guyane, Rodolphe Alexandre. Au centre des discussions : les marchés qui seront passés pour le chantier de la future cité scolaire de Saint-Georges de l'Oyapock. "Nous avons rappelé à la CTG que nous avons des petits transporteurs en Guyane qui meurent de faim" explique Michel Zunève. Les professionnels s'inquiètent d'une nouvelle méthode de terrassement, basée "sur le malaxage de matériaux sur place, du ciment et de la terre" ajoute Michel Zunève, ce qui nécessiterait moins de transports de matériaux vers les chantiers. Et donc une chute de l'activité pour les sociétés de transport si cette nouvelle méthode était effectivement utilisée.
Les travaux de la cité scolaire de Saint-Georges devraient débuter dans quelques mois. La rencontre entre les transporteurs et l'exécutif de la collectivité a duré un peu moins d'une demi-heure. Les professionnels s'y sont rendus avec leurs camions...

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play