publicité

La clinique Véronique ouvre un service maternité quelques jours avant le délibéré qui décidera de la poursuite ou non de son activité

La nouvelle maternité de la clinique Véronique est en service depuis lundi à Cayenne. Les ambitions du groupe Guyane Santé sont importantes puisque l’équipe médicale espère atteindre 1000 naissances par an, malgré les difficultés financières que vient de traverser cet établissement privé.

L'entrée de la clinique Véronique © Eric Boutin
© Eric Boutin L'entrée de la clinique Véronique
  • Sébastien Laporte/MCT
  • Publié le
Elle s’appelle Rose Anne, et elle est le premier bébé de cette nouvelle maternité qui a ouvert ce lundi dans les bâtiments de la clinique Véronique, à Cayenne.
L’an dernier, environ 8 000 naissances ont eu lieu en Guyane selon le réseau Périnat, or le territoire ne comptait que trois maternités. Ce quatrième service est donc très attendu.
Laurent Dejault, directeur médical du groupe Guyane Santé satisfait : 

« C’est un service qui comporte 13 lits et nous espérons l'agrandir. Nous sommes une structure privée avec des médecins libéraux, qui exercent ici mais qui ont aussi un cabinet en ville »

 


Un service flambant neuf

Blocs, chambres, matériel : tout est neuf.
Mais ici, seules les grossesses sans complication seront prises en charge.
Marie Line Girard, cadre sage-femme confirme :

« On prend en charge les patientes qui ont une grossesse légère et des bébés sans pathologie grave. Nous n'avons pas de service réanimation pour bébé ni de service pédiatrie »


Une maternité classée

Ce type de maternité est classé en niveau 1, sur une échelle de trois, par les autorités sanitaires. Elle dispose d’une unité d’obstétrique, une césarienne peut y être pratiquée, ou des actes courants de réanimation pour les nouveau-nés.
Stéphanie Bernard, coordinatrice du Réseau Périnat de Guyane explique :

« C’est la seule maternité de niveau 1 de toute la Guyane et c'est un grand intérêt pour la Guyane d'avoir ce type de service pour une meilleure prise en charge des patients »

 


Un avenir en sursis 

Guyane Santé lance ce service un an après la reprise de la clinique, qui a traversé une période difficile. L’avenir de cette nouvelle maternité reste suspendu au délibéré que rendra le tribunal de commerce de Cayenne le 30 novembre sur le plan de continuation proposé par le groupe.
Guylène Mergerie, directrice du groupe Guyane Santé est confiante :

« L’idée du plan de continuation, c'est que nous avons présenté un dossier de financement de remboursement de la dette sur les dix ans à venir. Nous avons sollicité les administrations sociales et fiscales pour résorber une partie de la dette »
 


Selon la direction, la dette de la clinique qui s’élevait à 10 millions d’euros au moment de sa reprise, pourrait être réduite à 6 millions d’euros.
Ouverture service maternité Clinique Véronique
 

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play