Cluster du SNU : l'ARS mène l'enquête pour retrouver les cas contacts

coronavirus
Les jeunes du SNU à Sinnamary
Les jeunes du SNU à Sinnamary ©Laurent Marot
L’ARS met en place un plateau d’appel pour inviter les contacts des jeunes participants au service national universel à se faire dépister. Environ 150 jeunes participaient au SNU. 32 cas de Covid-19 ont été déjà diagnostiqués.

L’ARS met en place un plateau d’appel pour inviter les contacts des jeunes participants au service national universel à se faire dépister. Environ 150 jeunes participaient au SNU. 32 cas de Covid-19 ont été déjà diagnostiqués.

Un cluster au SNU

L’affaire a fait grand bruit. Un important cluster a été découvert au lycée agricole de Matiti. Dans le cadre du service national universel commencé le 21 juin, 150 jeunes étaient en formation et ce jusqu'au 2 juillet.

 

Des tests non obligatoires 

"Au total, à ce jour, 32 cas de Covid-19 ont été diagnostiqués" annonce l’ARS dans sa lettre Pro du 6 juillet. Le protocole sanitaire mis en place par l’agence régionale de santé  recommandait le dépistage aux jeunes et à leurs parents. Seulement ces tests n’étaient pas obligatoires. Les 28 et 29 juin, le Covid truck sur place, n’a pu tester que 40 jeunes, faute d’accord parental pour les autres. Tous étaient négatifs. Le 1er juillet, avant le retour des jeunes dans leurs familles, 133 autotests ont été effectués, 22 se sont révélés positifs sur 80. L’ARS poursuit « le lendemain, 6 sur 40. Il a été demandé à tous les positifs d’effectuer un test RT-PCR de confirmation. Seuls neuf l’ont fait, tous positifs ».

Aujourd’hui, un plateau d’appel, est lancé par  l’ARS « pour inviter tous leurs contacts à se faire tester à leur tour ». Parmi les encadrants, trois animateurs sont positifs. Tous trois, ainsi que leurs 14 cas contacts à risque, sont isolés à l’hôtel.