publicité

Un collectif d'usagers réclame des explications sur les tarifs appliqués par la compagnie Air Guyane

Lassés des retards et des tarifs jugés élevés un collectif d’usagers d’Air Guyane à Maripa Soula et Papaïchton a demandé des explications à la CTG et à la compagnie aérienne, sous menace d’action. Une étude qui révèle que les tarifs sont largement subventionnés par la collectivité.

L'avion de Air Guyane © Alex Ling
© Alex Ling L'avion de Air Guyane
  • Franck Leconte/CL
  • Publié le , mis à jour le

Des billets largement subventionnés par la Collectivité Territoriale de Guyane

Depuis bientôt douze ans, la collectivité locale gère et finance le dispositif d’aide à caractère social relatif à la desserte aérienne. Il s’agit d’aider les passagers directement dès l’achat du billet.
Ainsi en 2014, la collectivité, qui était encore la région, revendiquait une prise en charge moyenne de 64% des prix des billets d’avion pour les résidents, cela représente un investissement de 5 millions d’euros. Avec Ladom, cette prise en charge a même régulièrement augmenté. Exemple avec la desserte de Maripa Soula : quand un billet aller-retour aurait dû coûter 400€, il revient à 166€, et même 122€ pour les résidents. Les tarifs n’ont pas beaucoup changé depuis, de l’ordre de 170€ pour les non résidents.
La CTG participe également à l’aide au fret. En 2014, la Région prenait en charge le fret grâce à une participation de 700 000€ par an afin notamment d’augmenter les rotations. La CTG participe toujours à cette aide. En mai 2017, elle avait versé une aide au fret de 550 000€ à Air Guyane.
S'agissant du fret, Air Guyane vient de récupérer son troisième avion qui était en maintenance. Tout rentrera dans l’ordre ce samedi assure la direction de la compagnie aérienne.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play