guyane
info locale

Des collectifs s'inquiètent de la santé des habitants de Maripasoula

santé
Des collectifs s'inquiètent de la santé des habitants de Maripasoula
©A. Parnasse
 Des habitants de Maripasoula, vent debout la semaine dernière. Ils alertaient sur les fumés persistantes émanant de la décharge. Aujourd'hui à Cayenne, 3 collectifs ont pris le relais de la mobilisation. Ils dénoncent l'inaction de l'ars et notamment en terme d'analyses de la qualité de l'air.
Depuis le 11 septembre dernier, un incendie ravage cette décharge à ciel ouvert à Maripasoula. Un incendie qui semble occasionner des nuisances auprès de cette population du Haut Maroni. A Cayenne, trois collectifs citoyens, avaient décidé de dénoncer le manque de réactivité de l’Agence Régionale de Santé, dans l’application de mesures d’urgence.
Yvane Goua, porte-parole des collectifs "Trop Violans" et "500 frères contre la délinquance" :

"On est parti sur des revendications ou des points bien précis, à valider et à communiquer à la population. L’objectif de cette réunion était de préparer au mieux la venue de ces différentes personnes de l’ARS, pour qu’il y ait des réponses, parce que cette situation n’a que trop duré, cette fumée et la mise en danger de la population de Maripasoula ne sont plus tolérables"

Un problème, qui n’en est pas vraiment un, pour le directeur adjoint de l’ARS. Des messages de prévention ont bien été pris dès le début de l’incendie, explique t’il.
Fabien Laleu, directeur adjoint de l'Agence Régionale de Santé :

"Ces messages de prévention ont permis finalement d’adapter les rythmes scolaires des enfants, de ne pas exposer les enfants aux fumées pendant les activités sportives. Ces messages de prévention ont également permis de mettre les professionnels de santé en alerte.

Une délégation de l’ARS ainsi que des membres des collectifs "Trop Violans" et des "500 frères contre la délinquance" devraient se rendre à Maripasoula dès ce mardi.
©A. Parnasse
Publicité