publicité

La Collectivité Territoriale de Guyane à la recherche de nouveaux locaux pour l'Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI)

Les démarches de recherches de la CTG se poursuivent dans l'optique de trouver de nouveaux locaux pour l'IFSI. La délocalisation du site de Cayenne, au campus Saint-Denis, se fera au plus tard début 2019. Une zone tampon est actuellement en négociation avec la municipalité cayennaise.

Catherine Léo, la conseillère territoriale en charge de la santé en visite dans les anciesn locaux de la CGSS © Swann Vincent-Romney
© Swann Vincent-Romney Catherine Léo, la conseillère territoriale en charge de la santé en visite dans les anciesn locaux de la CGSS
  • Swann Vincent-Romney (Stagiaire)
  • Publié le , mis à jour le
En réponse aux étudiants de l'Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI) ainsi que leurs formateurs qui avaient poussé un cri de colère quant à l'état de vétusté de leur établissement, la Collectivité Territoriale de Guyane s'est mise à la recherche d'un nouveau point de chute pour l'école d'infirmerie. Alors que la rentrée universitaire 2018/2019 approche à grands pas, neuf dossiers sont actuellement à l'étude. Une visite des anciens locaux de la Caisse Générale de Sécurité Sociale, situés à l'angle des rues du Docteur Barrat et Justin-Catayée, était au programme ce vendredi 3 août 2018 pour les représentants de la CTG qui seraient en concurrence avec plusieurs acquéreurs intéressés par la structure. De plus, la Collectivité souhaiterait éviter la location de locaux pour l'acquisition d'infrastructures pérennes.
 
Les anciens locaux de la CGSS de Guyane à Cayenne © Swann Vincent-Romney
© Swann Vincent-Romney Les anciens locaux de la CGSS de Guyane à Cayenne
 

Les enseignants optimistes


Marie-Claude Egouy, formatrice au sein de l'IFSI de Guyane, était présente lors de la visite des anciens locaux de la Caisse Générale de Sécurité Sociale ce vendredi. Infirmière de formation psychiatrique, elle a été diplômée en 1980. Passée cadre en 1993, elle a travaillé dans des unités de soins, dans des services de nuit, le tout en faisant des vacations à l'IFSI. Depuis 2013, Marie-Claude Egouy, devenue formatrice à l'école d'infirmière de Guyane de façon définitive est une témoin privilégiée de la lente dégradation de la situation au campus Saint-Denis. Aujourd'hui, elle se dit satisfaite, à l'instar de ses collègues, de l'initiative de la CTG qui devrait permettre d'améliorer de façon considérable les conditions d'apprentissages des étudiants de l'IFSI :

Pour moi c'est un espoir, bien que les choses ne soient pas encore bien organisées. Mais nous pensons que cela ne peut pas être pire. Donc je suis satisfaite parce que nous sommes dans une démarche concrète et constructive qui, je l'espère, va aboutir. C'est une nouvelle fantastique pour nous que de pouvoir sortir de nos anciens bâtiments qui ne sont pas acceptables. Ce n'était plus possible de travailler dans de telles conditions.

 

Une zone tampon à l'étude

 

Dans l'optique de permettre aux étudiants de l'école d'infirmiers d'effectuer leur rentrée en septembre prochain, la CTG a démarché la Mairie de Cayenne afin de négocier un accord quant à l'occupation des bungalows installés sur le terrain Raymond-Cresson, en face de la cité Zéphyr sur la route de Montabo. Ces derniers ont été laissés libres par l'école de Zéphyr qui les occupaient dans l'attente de la rénovation de ses locaux. En cas d'accord, les bungalows installés sur le terrain Raymond Cresson serviraient alors de zone tampon et la CTG disposerait d'un laps de temps supplémentaire pour décider de la prochaine structure définitive de l'IFSI.

Les bungalows du terrain Raymond Cresson précédemment utilisés par l'école de Zéphyr © Swann Vincent-Romney
© Swann Vincent-Romney Les bungalows du terrain Raymond Cresson précédemment utilisés par l'école de Zéphyr

Plus de moyens financiers pour l'IFSI


Conscients de l'importance que représente une entité éducative telle que l'Institut de Formation en Soins Infirmiers, les dirigeants de l'Agence Régionale de Santé ont accordé une enveloppe de 20 000 euros à l'hôpital de Cayenne à destination du gestionnaire de l'IFSI pour le renouvellement du matériel pédagogique. La CTG s'est également engagée à verser 500 000 euros supplémentaires, des sommes non-négligeables qui devraient contribuer à l'amélioration de la qualité d'enseignement à l'IFSI. L'ARS, à titre gracieux, mettra à disposition de l'école d'infirmiers des experts qui dispenseront des cours dans les matières où le recrutement d'enseignants s'avère être une mission difficile.

Aussi, la réforme des IFSI étant lancée dès la rentrée prochaine, le comité pédagogique devrait être installé dans les plus brefs délais à l'Université de Guyane afin de mettre en place un nouveau programme. L'universalisation de la formation est bel et bien enclenchée.
Résultats examens
Baccalauréat 2018
Les résultats dans votre académie

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play