Collège Concorde de Matoury : les élèves exigent sa fermeture après la découverte de cas Covid

coronavirus
Collège Concorde

Ils ont décidé de se mobiliser spontanément. Plus d'une centaine d'élèves du collège Concorde ont organisé un mouvement de grève ce vendredi. Ils réclament la fermeture de l'établissement pour les protéger de la Covid 19. Deux classes sont fermées depuis ce mardi. 

Ils ont décidé de se mobiliser spontanément. Plus d'une centaine d'élèves du collège Concorde ont organisé un mouvement de grève ce vendredi. Ils réclament la fermeture de l'établissement pour les protéger de la Covid 19. Deux classes sont fermées depuis ce mardi après que deux élèves aient été testés positifs au coronavirus.
 

Chronique d'une matinée

de revendications

10 h, une centaine d'enfants crient et exigent la fermeture du collège Concorde de Matoury. Ils dénoncent l’insuffisance de moyens mis en place par l'administration pour les protéger après la découverte de deux élèves positifs au covid-19 qui ont poussé à la fermeture de deux classes de 3ème. Une accusation contestée par la direction. Elle estime avoir tout mis en œuvre pour le respect des gestes barrières avant et après la découverte des cas Covid-19 le 27 avril.

Les élèves concernés ont été mis en septaine et les classes fermées. Les mesures ont été prises pour assurer la continuité. Nous respectons le protocole en vigueur

Adolphe Costa  principal du collège Concorde Matoury 

 

Vent de panique

Collège Concorde

Un peu plus tôt, vent de panique dans l’établissement. Des gendarmes, ont circulé dans un collège qui accueille un millier d’enfants de 11 à 15 ans. Des mineurs inquiets. Certains ont d’ailleurs appelé leurs parents pour les récupérer. À 11h30, beaucoup d'enfants étaient encore sur le parvis, refusant de retourner en classe, exigeant la fermeture de l'établissement pour les protéger contre la Covid-19.
Finalement, le collège sera bien ouvert lundi. 

Le reportage de Frantz Montauban et Fréderic Larzabal :

Collège Concorde : cas de COVID, la crainte des élèves.