Le Comité d'experts de la CTG se prononce en faveur de la tenue d'essais cliniques

coronavirus
Comité d'experts de la CTG
©Antoine Defives
Comme tous les lundis, à l’hôtel territorial, un comité d’experts médicaux de la Collectivité territoriale de Guyane s’est réuni en séance hebdomadaire. Composé d’une dizaine de membres, il donne son avis sur la crise et les moyens pour y faire face.
Comme tous les lundis, à l’hôtel territorial, un Comité d’experts médicaux de la CTG s’est réuni en séance hebdomadaire. Composé d’une dizaine de membres, il donne son avis sur la crise et les moyens pour y faire face. .
Plus  de 5000 cas de Covid-19, un cap aussi symbolique qu’alarmant. Réuni en séance, le Comité d’experts médicaux est très inquiet. Il est urgent d’augmenter la capacité de lits en réanimation.

"Y’a une majorité aujourd’hui des patients qui sont actifs. Leur état de santé nécessite une hospitalisation. Rapidement on va arriver à plus de 40 patients en réa".

Mirdad Kazanji docteur et directeur de l'Institut Pasteur


Des renforts insuffisants

Pour faire face à cet afflux de patients, le plan blanc et l’arrivée de renforts sont organisés sur le territoire.

"Même si on peut saluer l’apport de la réserve sanitaire, cela nous semble très insuffisant au vu du pic à venir."

Docteur Antoine Burin 

Un pic toujours prévu aux alentours de la mi-juillet. L’occasion pour le Comité de réitérer son appel pour l’arrivée d’un hôpital militaire. Et de s’interroger sur l’efficacité du couvre-feu en vigueur.
 

"Aujourd’hui on atteint des taux importants. Le confinement partiel de ceux qui travaillent n’est pas respecté. La prudence et la raison poussent à peut-être plus de confinement."

Docteur Serge Plenet


Pour des essais cliniques bien encadrés

Au cours de cette séance, le Comité s’est entretenu avec le Guyanais Olivier Hermine, hématologue à l’Hôpital Necker, à Paris. Ce dernier a apporté un éclairage bienvenu, notamment sur la tenue d’essais cliniques, dont le groupe d’experts s’est déclaré favorable, sous réserve d’une totale transparence.

"Y’a beaucoup produits qui sont en train d’être testés. Ce qui inclut 11000 patients mais ils sont valables seulement s’ils sont certifiés et validés par un comité de lecture qui permet de les utiliser sans crainte".

Docteur Michel-Roger Loupec

Comité d'experts de la CTG
©Antoine Defives
En attendant, 1000 tests sérologiques ont été commandés. Ils seront envoyés, dès demain, sur le Haut-Maroni.
A noter également l'arrivée sur le territoire d'un préfet coordinateur spécialement dédié à la crise Covid, dont le comité attend une clarification des missions.
Le reportage de Antoine Defives et de Abel Parnasse
Les Outre-mer en continu
Accéder au live