guyane
info locale

Conférence évangélique à Cayenne : indignation de l'association Le Refuge

religion
L'association Refuge dénonce une conférence "animée par des homophobes"
©Jocelyne Helgoualch
L'association qui vient en aide aux homosexuels dénonce l'intervention de personnes ayant déjà tenu des propos homophobes. Il s'agit d'une conférence évangélique programmée sur quatre jours par l'Assemblée du ministère de l'évangile, dans une salle de la Collectivité territoriale de Guyane (CTG).
Devant l’entrée de la salle du Zéphyr à Cayenne, des membres de l’association Le Refuge qui vient en aide aux homosexuels en détresse ou en rupture avec leurs familles. Objet de leur indignation : une conférence de l’Assemblée du ministère de l’évangile, programmée pendant quatre jours dans cet équipement de la collectivité territoriale de Guyane (CTG).   

Steven Kuzan, président de l'association Le Refuge

"On tient à être là pour montrer qu'on surveille ce qui va se passer, parce qu'on est très inquiet. Sur les neuf intervenants, il y en a environ sept qui ont déjà tenu des propos homophobes, dont surtout Mickaël Lebeau qui fait des thérapies de conversion pour les personnes homosexuelles, qui prétend "guérir" les personnes homosexuelles, des personnes qui sont - selon lui - "une abomination". C'est quelque chose qu'on ne peut pas tolérer".


Une conférence évangélique entrée libre dont la promotion a fleuri cette semaine sur les panneaux publicitaires de Cayenne. Derrière un bandeau blanc apposé sur ces affiches depuis quelques jours, il y avait précédemment le logo de notre station Guyane la 1ère, présentée comme un sponsor associé à la manifestation. Or un communiqué de la direction de la station dénonce l’utilisation frauduleuse de notre logo.
Depuis, le pasteur Marcel Kouadio, un des responsables en Guyane de l’Eglise de l’Assemblée du ministère de l’évangile, a reconnu une faute à travers un courrier évoquant « une erreur d’impression, un incident malencontreux ». Mais il n’y a pas eu que cette erreur, le logo de la CTG a aussi été utilisé sans l’accord de la collectivité.
Au-delà de ces erreurs d’impression, l’Assemblée est surtout accusée par de nombreuses associations et organes de presse d'homophobie. Le pasteur Kouadio s’en défend.

Marcel Kouadio, pasteur principal de l'Ame de Guyane, Assemblée du ministère de l'évangile :

On n'a pas dit que les homosexuels sont malades, c'est impossible. Et d'ailleurs en tant qu'église, on ne peut pas accuser les gens de malades, ce n'est pas possible.


"Je n'y crois qu'à moitié" réagit le président du Refuge, "il suffit d'aller sur son facebook, où il avait déjà posté que l'homosexualité selon lui est une abomination. Et ça c'est de l'homophobie". Une capture d'écran de sa page Facebook montre un post de 2015 exprimant cette opinion, un message publié sous le nom de Marcel Kouadio Kouamenan :
Capture d'écran d'une page Facebook du pasteur de l'Ame
Sur la page Facebook du pasteur, qui se fait ici appeler "Marcel Kouamenan", un post du 17 mai 2015. On peut y lire : "Notre fédération d'églises (...) ne se reconnaît pas du tout dans cette abomination de "bénédiction" des homosexuels par l'église protestante unie de France". ©DR

L’Assemblée du ministère de l’évangile a convié ses fidèles durant 4 jours à une série de conférences au Zéphyr. Et le pasteur est catégorique : la salle a bien été louée, et non prêtée par la collectivité territoriale de Guyane.


Le reportage de Guyane la 1ère :
Publicité