publicité

Congrès 2018 : le Livre Blanc et sa stratégie de développement

Quel avenir pour la Guyane ces 15 prochaines années ? La question sera posée mardi aux élus réunis en congrès à Cayenne. Au cœur du débat : « le livre blanc des états généraux ». La collectivité territoriale en a tiré « une stratégie de développement » proposée lors de ce congrès.

 
 
 
 
 
 

© CL
© CL
  • Laurent Marot /MCT
  • Publié le
Quel avenir pour la Guyane ces 15 prochaines années ? La question sera posée mardi aux élus réunis en congrès à Cayenne. CTG, maires et parlementaires devront définir ensemble le « projet Guyane »…c’était une promesse de l’accord de Guyane d’avril 2017. Au cœur du débat, « le livre blanc des états généraux », synthèse de la consultation qui s’est tenue de janvier à juin sur tout le territoire. La CTG en a tiré « une stratégie de développement » qui sera proposée mardi aux élus…


Un document stratégique


Dans son document stratégique, la CTG tente une synthèse entre ses propres options, les propositions des États Généraux et les mesures de l’accord de Guyane. Avec une ambition emblématique : la CTG demande d’ici 2022 la cession aux collectivités de la totalité du foncier de l’Etat, à l’exception des terrains nécessaires aux activités régaliennes.
 

Grandes orientations


Pour le numérique, d’ici 2022, la CTG veut le Très Haut Débit, avec au moins 30 mégabits, dans la majorité des foyers guyanais et pour les autres, le Haut débit, à plus de 10 mégabits. Pour les besoins de base, il est proposé un plan d’urgence « eau potable pour tous ». Et d’ici 2030, l’assainissement des eaux usées dans tous les logements.
 

Infrastructures routières et désenclavement


Pour les routes, une mesure déjà actée : le doublement du pont du Larivot pour le passage de la 4 voies. Et pour aller plus loin, la construction d’un nouveau pont sur le Kourou et le contournement de Matoury. La construction d’une route Apatou-Maripasoula…avec des financements « innovants », notamment du secteur privé, propose la CTG sans plus de précisions.

 
Logements emplois et pour les jeunes


En matière de logement, l’objectif est d’en construire 3700 par an jusqu’en 2022, deux fois plus qu’aujourd'hui puis 4500 par an jusqu’en 2030.
En matière économique, la CTG mise notamment sur la pêche, en modernisant les ports et en développant la pisciculture.
Pour le Pétrole, il est souhaité une exploitation : respectueuse du littoral et la pêche, distributrice de richesses.
Pour l’or, la CTG propose un nombre limité de sites de grande taille type Montagne d’or…Sous contrôle des pouvoirs publics, en limitant les impacts sur l’environnement.
Accompagné d’un plan pour l’emploi des jeunes guyanais, et la révision de la fiscalité minière, peu favorable aujourd’hui aux collectivités.
 

Développement durable


La CTG veut aussi faire de la biodiversité un levier de développement économique durable…avec notamment la transformation des réserves nationales  de l’Amana et de Kaw en réserves régionales.
Pour l’éducation, expérimentation dès l’année prochaine de la «  double vacation », matin et après-midi, dans les zones les plus tendues, et création d’un pôle universitaire dans l’ouest d’ici 2022…
 

Culture et patrimoine


Enfin, pour développer la culture sur tout le territoire, il est proposé un fonds Etat-CTG-Communes…Et la création d’un « passeport culturel » pour que chaque jeune puisse assister à des événements sur tout le territoire. La CTG compte aussi créer un musée des patrimoines amérindiens, et instaurer une journée des langues amérindiennes et bushi-nengues.
Livre Blanc: la stratégie de la CTG en matière de développement

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play