publicité

Congrès 2018 : un long débat démocratique qui se termine par l'adoption d'une résolution à l'unanimité

Démarrés à 9h ce 27 novembre, les travaux du Congrès des élus n'ont réellement commencé qu'après plus 2h de discours introductifs. Les échanges ont été interrompus à 16h46 pour une suspension de séance afin de permettre aux élus de rédiger une résolution qui a été adoptée à l'unanimité.

Le congrès des élus à la CTG © Claude Innocent
© Claude Innocent Le congrès des élus à la CTG
  • Par Catherine Lama
  • Publié le
L'expression démocratique a bien eu lieu durant cette séance du Congrès des élus à l'hôtel de la Collectivité Territoriale de Guyane et elle aura duré longtemps. Plus de 9h. Les passe d'armes ont été nombreuses entre certaines élues de la majorité et de l'opposition, entre le président Alexandre et le député Gabriel Serville.
Les discussions même tendues n'ont cependant pas annihilé la volonté de consensus entre les différentes parties.
Résumé du Congrès du 27 novembre 2018


Adoption d'une motion à l'unanimité 

Il fallait choisir entre deux projets : celui proposé par le Front et celui du président de la CTG, la loi Guyane. Avis et contre propositions se sont enchaînées. Le rapprochement entre la majorité et l'opposition a cependant bien eu lieu lors d'une suspension de séance durant laquelle les élus ont rédigé et adopté une résolution en quatre points :
- L'approbation des travaux des États Généraux
- la création d'une commission ad hoc pour la rédaction du projet Guyane
- La saisine du gouvernement pour une consultation populaire en vue d'une évolution statutaire
- la saisine du 1er ministre pour le renforcement des compétences de la CTG Un nouveau Congrès des élus est prévu pour la fin du mois de janvier 2019, la mouture du projet Guyane devrait alors être présentée.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play