Conseil Académique à la Vie Lycéenne : les élèves délégués de toute la Guyane étaient réunis pour élire leurs représentants nationaux

éducation
Lycéen
©Mélodie Nourry
Une quarantaine d’élèves venus de toute la Guyane et élus au sein des Conseils de Vie Lycéenne (CVL) de leurs établissements respectifs se sont retrouvés ce vendredi au lycée Balata à Matoury dans le cadre du Conseil Académique à la Vie Lycéenne (CAVL).
Lycéens
©Mélodie Nourry
Ils s’expriment avec assurance, posent des questions précises sur des problématiques bien définies… et dégagent surtout une volonté forte de faire bouger les choses pour eux-mêmes et leurs camarades…eux ce sont les élus des Conseils de Vie lycéenne (CVL). Ils étaient réunis pour procéder à l’installation des nouveaux membres, mais aussi pour élire leurs représentants nationaux ainsi que leurs éco-délégués. Au cours de cette session ils ont aussi pu présenter leurs projets pour l’académie. La réunion s’est faite en présence du recteur de Guyane, Alain Ayong Le Kama mais aussi d’autres partenaires comme les Forces Armées de Guyane.
 

Des élèves déterminés

Des élèves engagés comme Kuesi, 18 ans. Il est en terminale Bac Pro Electricité au lycée Raymond Tarcy à St Laurent du Maroni et a été récemment élu vice-président du CVL de son établissement. Pour lui, l’école c’est la clé du développement du territoire. Navré de voir des jeunes abandonner leur cursus scolaire, estimant également que les enfants du fleuve sont moins bien pris en considération par rapport à ceux des communes du littoral et surtout exaspéré de voir que la Guyane dans son ensemble n’est pas reconnue à sa juste valeur sur le plan national, le jeune homme a décidé de prendre son courage à deux mains et de s’investir dans le CVL : « il y a beaucoup d’élèves en Guyane, beaucoup de problématiques dans toutes les villes comme les grossesses précoces, la délinquance etc et par conséquent, beaucoup quittent l’école pour aller trainer. Ils se retrouvent finalement sans emploi. Et ça je voudrais vraiment que ça change en Guyane. J’aimerais qu’ils s’accrochent, comme je le fais, moi ».
 

Défendre le handicap

Christophe Fernand
Christophe Fernand élu délégué au CNVL ©Mélodie Nourry
A l’instar de la quarantaine d’autres de ses homologues, il a participé ce vendredi 11 décembre à l’élection de leurs représentants qui siègeront au niveau national. Et cette opportunité a été offerte entre autres à Christophe Fernand, inscrit en classe de 1ère Métiers Commerce et vente au lycée Max Joséphine de Cayenne. Pendant son mandat, ce jeune de 16 ans compte porter devant le ministre de l’éducation nationale, un dossier qui lui tient particulièrement à cœur : le handicap en milieu scolaire : « les élèves concernés n’arrivent pas à se faire entendre et moi je compte bien être leur porte-parole sur le plan national mais aussi au niveau de notre académie. Je veux que tout le monde sache qu’ils sont capables de réussir dans la vie si on leur en donne les moyens ».
 

La cohésion, la priorité

Conseil de la vie lycéenne
©Mélodie Nourry
Et justement, pour défendre ce type de cause et faire avancer d’autres sujets tout aussi importants pour les lycéens, les élus des CAVL de tous les établissements de Guyane estiment que la première étape c’est avant tout de se connaître entre eux. Objectif : créer un esprit d’équipe pour ensuite parler d’une même voix. La raison pour laquelle ils vont être amenés à se rencontrer plusieurs fois comme le souligne Shaïna Bordes, fraîchement élue éco-déléguée académique : « On a présenté au recteur les projets que l’on souhaiterait mettre en place cette année : une journée de cohésion dans la nature avec l’ensemble du CAVL, des projets de cohésion grâce au sport, autour de l’écologie et du patrimoine naturel guyanais. Et puis il y aura aussi un projet avec les forces armées de notre territoire », détaille la jeune fille. 


Travailler de concert

Alain Ayong Le Kama
Le recteur ravi de voir autant de motivation chez les jeunes ©Mélodie Nourry
De son côté, le recteur Alain Ayong Le Kama n’a pas caché son enthousiasme de voir autant d’implication et de motivation chez les lycéens: « ils sont extrêmement dynamiques, bourrés de talent, innovants…la preuve avec ces projets très bien construits et importants pour la Guyane. Ce sera un vrai plaisir pour moi de travailler avec eux ».
Une centaine d’éco-délégués vont se retrouver à partir de vendredi prochain pour travailler à la concrétisation de ces ambitieux projets selon Gladys Adonaï-Robin, déléguée académique à la vie lycéenne et collégienne.