publicité

Le conseil d'aministration du lycée Félix Eboué en grève

Un appel à la grève a été réalisé ce matin (24 mai 2018) devant le lycée Félix Eboué de Cayenne. L'intersyndicale composée du SNES-FSU, SUD Education et UNSA Education dénonce l'inaction de la direction de l'établissement scolaire quant à l'organisation de la rentrée prochaine.

Le lycée Félix Eboué © Académie de Guyane
© Académie de Guyane Le lycée Félix Eboué
  • Swann Vincent-Romney (Stagiaire)
  • Publié le , mis à jour le
L'année dernière déjà, les élèves du lycée Félix Eboué de Cayenne avaient dû attendre près de deux semaines après la date de rentrée officielle pour avoir leurs emploi du temps, et ainsi se rendre en cours, comme l'explique Sarah Ebion (membre du syndicat SNES-FSU et du conseil d'administration du lycée Félix Eboué). Cette année encore, selon les syndicats, la prochaine rentrée de septembre 2018 s'annonce très mal. Les élus du conseil d'administration ont alors voulu, via cette grève, alerter le rectorat sur la situation dite critique du réseau organisationnel du lycée Félix Eboué. Sont mis en cause, les membres de la direction de l'établissement qui n'auraient pas dévoilé l'enveloppe qui a été attribuée quant à l'organisation de l'année scolaire 2018-2019.

"Les collègues demandent leur mutation"


Outre les problèmes organisationnels, Sarah Ebion dénonce également un climat de travail délétère dans l'établissement, ce qui pousserait bon nombre du corps enseignant à demander leur mutation :

Nous avons un climat délétère qui existe dans l'établissement. Il n'y a pas de dialogue social et les collègues ne se sentent pas suivis. Tout cela se traduit par une hémorragie, les collègues demandent leur mutation. Donc nous, ce que nous voulons c'est alerter le rectorat face à la défaillance de cette direction, il faut une réaction. Ce serait quand même dommage que ce lycée qui est le plus ancien de Cayenne, devienne un lycée que l'on fuit.


Pour les grévistes, le constat est clair : dans l'état actuel des choses, si la direction du lycée Félix Eboué ne présente pas un plan de répartition des fonds de fonctionnement cohérent, le corps enseignant ne pourra pas être en mesure de préparer les emplois du temps de l'année scolaire à venir. Ils attendent désormais une réponse du rectorat de Guyane.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play