Le Conseil scientifique du Parc Amazonien alerte la secrétaire d’Etat, dans une lettre ouverte

Il dénonce auprès de la secrétaire d'Etat auprès de la ministre de l'Environnement, Barbara Pompili une situation inadmissible, en ce qui concerne la lutte contre l’orpaillage clandestin. Le nombre de site dans la zone du parc atteint des records, selon la présidente du conseil scientifique, la qualité des cours d’eau se dégrade et la santé des populations de l’intérieur est menacée.
Il faut, dit le conseil, revoir la stratégie et la coopération avec les voisins. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live