guyane
info locale

Le contrôle technique renforcé pour les véhicules diesel depuis le 1er juillet

environnement
Contrôle technique pour les véhicules diesel
Vérification des émissions au contrôle technique ©Site caradisiac
Depuis le 1er juillet, le contrôle technique est renforcé pour les véhicules diesel. La mesure a été actée par la loi sur la transition énergétique et devait entrer en application au 1er janvier. Mais en pleine crise des gilets jaunes, le gouvernement l’avait reportée de 6 mois.
Désormais, le contrôle technique se penche aussi sur les particules fines rejetées par les moteurs diesel. Cela correspond à mesure de santé publique et de protection de l’environnement du 2 septembre 2016.
 

Le critère principal du contrôle : l’opacité des fumées

En clair, au contrôle technique, un véhicule diesel ne doit pas trop s’éloigner des valeurs sortie d’usine. Et le nombre de km au compteur n’y changera rien. Pour le vérifier, au contrôle, plusieurs accélérations franches sont effectuées et les émissions de fumée mesurées.
Paradoxalement,Les voitures qui seront le plus impactées ne seront pas forcément les plus vieilles. Celles  immatriculées après 2005 ont un filtre à particules qui s’encrasse, au fil du temps, surtout si l'automobiliste vous roule peu ou souvent en ville. D’autres éléments du moteur sont touchés par ces résidus : les injecteurs et le turbo.
Existe t-il une solution pour améliorer le taux d'émissions? Certains vantent les mérites de produits additifs en vente libre à mettre soi-même dans le moteur mais leur efficacité n’est pas toujours prouvée. En revanche, les garagistes peuvent proposer un décalaminage, en bonne et due forme. Une prestation facturée, dans l'hexagone, autour de 70 euros.

Selon plusieurs experts nationaux, entre 7 et 15% maximum des voitures devront passer une contre-visite à cause de ce nouveau point.
 
Après 4 ans, le contrôle technique se fait tous les 2 ans
Depuis le mois de mai 2018 et conformément à une directive européenne, le contrôle technique est devenu obligatoire tous les deux ans pour les véhicules de plus de quatre ans. Ce contrôle est plus sévère également, 134 points sont à vérifier auparavant il s'opérait sur 120 points.
Attention : en cas d'absence du contrôle, l'amende est de 135 € avec immobilisation immédiate du véhicule.
Publicité