Contrôles routiers d'Iracoubo et Régina : pas d'autotest négatif pour passer un motif impérieux suffit

coronavirus
poste de contrôle à Iracoubo
©Guyane la 1ère

Le renforcement des points de contrôles routiers de Regina et d’Iracoubo avec un autotest négatif pour passer ces contrôles a fait du bruit auprès de la population de Saint-Laurent-du-Maroni. La préfecture a fait marche arrière. Seul suffit un motif impérieux pour passer les barrages routiers.

Le préfet de Guyane, Thierry Queffelec l’avait annoncé le 16 avril. Un renforcement des points de contrôles routiers d’iracoubo et de Regina, avec un motif impérieux pour se rendre sur le littoral mais surtout un autotest négatif pour pourvoir circuler. Le lendemain un nouveau communiqué de la préfecture de Guyane annonçait que l’autotest n'est pas obligatoire pour passer les barrages.

Un rétropédalage notamment du à des problèmes de logistique.
Il est prévu qu’un autotest soit donné à toutes les personnes qui passeront les postes de contrôles routiers. Et se feront dépister celles qui le souhaitent. 
Pour le moment, les mesures annoncées par le préfet n’apporte pas de grands changements pour les usagers de la route.


Une quarantaine obligatoire pour les passagers guyanais

Et puis on l'a appris ce samedi en fin d'après-midi, les voyageurs guyanais devront respecter une quarantaine obligatoire de 10 jours. Une décision de Matignon qui s'applique également aux  passagers en provenance du Brésil, d'Argentine, du Chili et d'Afrique du  sud.

Pour rappel, pour tout voyage depuis la Guyane, il faudra en plus d'un motif impérieux, présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures, subir un auto-test à l'aéroport le jour du départ et se soumettre à un test antigénique à l'arrivée à Orly, mais également aux Antilles