Corine 80 ans, dans l'attente depuis un an d'un appartement adapté à son handicap

société
Immeuble
Corine vit au rez de chaussée de cet immeuble
Cela fait plus d'un an... Les enfants d’une personne âgée, en situation de handicap demandent au bailleur social, qu’elle soit transférée dans un logement adapté. Locataire d’un logement en rez-de-chaussée, Corine 80 ans perd en autonomie.
Les enfants d’une personne âgée et en situation de handicap demandent à ce qu’elle soit transférée dans un logement adapté à sa situation depuis plus d’un an. Le dossier est complet mais rien n’avance. Locataire d’un logement en rez-de-chaussée, Corine 80 ans perd en autonomie. Depuis plusieurs mois, cette femme est alitée, handicapée, elle ne peut plus se déplacer. Ses enfants ont fait les démarches pour obtenir auprès de la SIGUY une mutation. Le bailleur doit lui trouver un logement adapté à sa situation mais après un an d’attente, rien n’avance.


Un appartement non adapté

Cajolée par sa fille, Corine 80 ans est alitée depuis plusieurs mois. Handicapée, elle ne peut plus se déplacer dans son logement social situé en rez-de-chaussée. Suite à la perte en autonomie de leur mère, les enfants ont entamé les démarches auprès de la SIGUY pour la déménager dans un logement adapté. Mais rien y fait. En un an, aucune proposition de mutation n’a été proposée par le bailleur social.
Même la médiation avec l’assistance sociale n’a pas permis de faire évoluer positivement le dossier. Seul espoir, l’aide apportée par l’association départementale Consommation Logement et Cadre de vie.
Locataire à mobilité réduite
Marie fille de Corine

"Elle est 24h sur 24 alitée. Tous ses soins se font au lit car l'appartement n'est pas adapté. Cela fait plus d'un an, que nous demandons".

Marie – fille de Corine


Manque de structures

Selon cette association de défense des locataires, les bailleurs sociaux de Guyane ne fournissent pas assez de logement adapté aux personnes porteuses de handicap.

"Il n'y a pas assez de logement pour les personnes à mobilité réduite."

Alain Chrétien Ho-A-Kwie Président de l’union départemental Consommation Logement et Cadre de Vie CLCV de Guyane


Contactée la SIGUY ne souhaite pas répondre sur le cas particulier de ce dossier mais affirme respecter le quota de logements accessibles aux personnes en situation de handicap, à savoir 10% de logements neufs accessibles d'emblée.
Le reportage de Guillaume Perrot

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live