Coronavirus : 50 000 cas confirmés en Amérique du Sud

coronavirus
Amérique du Sud
©francetv
Le Surinam a annoncé il y a quelques jours la poursuite pendant deux semaines des mesures actées pour prévenir la propagation de l’épidémie du Coronavirus. La plupart des pays ont mis en place un confinement plus ou moins strict dans le sous-continent. 
Avec officiellement, une dizaine de personnes infectées depuis le début de la crise, le Surinam ne veut pas ménager ses efforts pour maitriser la circulation du virus craignant d’être débordé en cas de foyers dans l’intérieur du pays. La fermeture des écoles, des frontières, reste d’actualité, le pays vient par ailleurs de recevoir 3900 tests de l’Organisation panaméricaine de santé pour améliorer son dépistage. 
 

Un confinement qui varie

Au Brésil si le gouvernement fédéral a émis des préconisations en limitant par exemple les restaurants et les bars à 1/3 de leur capacité, les Etats, notamment les plus touchés, n’ont pas hésité à réagir bien avant la Fédération appliquant un confinement global. Sao Paulo constate ainsi une évolution dans le respect du confinement de 47% à 59% de la population de l’Etat selon les dernières statistiques de la fin de semaine établies en coopération avec les opérateurs de téléphonie mobile. Autre exemple l’Etat du Mato Grosso juste en-dessous du Para qui a décidé d’imposer le port du masque depuis ce lundi.


50 000 personnes atteintes
en Amérique du Sud

Certains pays jouent la carte de l’alternance. C’est le cas au Pérou ou encore au Panama avec des jours identifiés permettant la sortie pour les femmes et pour les hommes. Si tous les pays appliquent un confinement, plusieurs vont jusqu’à instaurer un couvre-feu comme l’Equateur de 14h à 5h du matin ou encore au Chili de 22h à 5h du matin.
Selon les derniers chiffres officiels des différents pays d’Amérique du Sud, un peu plus de 50 000 personnes ont été infectées par le virus dans la région depuis le début de la crise. 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live