Coronavirus : 67 200 tests antigéniques enfin accessibles sur le territoire guyanais

coronavirus
Tests antigéniques
Les tests antigéniques sont arrivés à bon port. 67 200 tests ont été reçus par le CHC, le centre hospitalier de Cayenne. Ces tests ont la capacité de détecter le Covid-19 en 30 mn. Leur distribution a commencé.
Les tests antigéniques sont arrivés à bon port.  67 200 tests ont été reçus par le CHC, le centre hospitalier de Cayenne. Ces tests ont la capacité de détecter le Covid-19 en 30 mn. Leur distribution a commencé.
 

67 200 tests

Sept palettes de 9 600 tests, soit 67 200 tests antigéniques sont arrivés vendredi, par avion. Commandés par le centre hospitalier de Cayenne ils permettront d’avoir des résultats entre 20 et 30 mn au lieu de 24 à 48h pour les PCR.
Gratuits et sans ordonnance, les tests antigéniques peuvent être utilisés selon le site de la Sécurité sociale, Ameli, pour diagnostiquer des patients symptomatiques "dans les quatre premiers jours après l'apparition des symptômes" (fièvre, toux sèche, perte de l'odorat ou du goût, etc.). Ils peuvent également servir au "dépistage collectif ciblé" de personnes sans symptômes, dans le cadre de groupes bien définis. 
D’ores et déjà, des tests ont été acheminés dans les centres délocalisés de prévention de Saint-Georges, Kourou et Saint-Laurent, puis dans les prochains jours à Camopi, Régina et les autres CDPS du territoire.


Les personnes vulnérables favorisées

tests antigéniques
©francetvinfo
Ils seront également distribués dans neuf établissements médico-sociaux : quatre établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad Edmard-Lama, Franck-Joly, Ebène et Saint-Paul), les maisons d’accueil spécialisé (MAS) Ebène et Kourou (groupe SOS), l’institut médico-éducatif Yépi Kaz (Rémire-Montjoly, Apajh), l’institut d’éducation motrice de Matoury (PEP) et le service de soins infirmiers à domicile (Ssiad) Ebène.
« Ces établissements ont été choisis en raison de la forte vulnérabilité de leurs résidents, qu’ils soient âgés ou porteurs de handicap. Les tests permettront de s’assurer notamment que les personnels rentrant de congés et les intervenants extérieurs asymptomatiques ne sont pas porteurs du Covid-19 au moment de prendre en charge les usagers ».

Enfin les modalités d’organisation des opérations de dépistage seront définies dans les prochains jours à l’université de Guyane ainsi qu'à l'arrivée des passagers à l'aéroport Félix Eboué.