Coronavirus : les agents de la CAF submergés par les appels d'allocataires soucieux du versement de leurs allocations

coronavirus
CAF - RSA
©guyane 1ère
Plus de 500 millions d’euros d’aides sont attribuées par an aux 55 000 allocataires. Avec le confinement, et la fermeture de la Caisse d’allocations familiales au public, les allocataires sont de plus en plus nombreux à s'inquiéter sur le versement de leurs aides. 
Plus de 500 millions d’euros d’aides sont attribuées par an aux 55 000 allocataires. Avec le confinement, la peur d’attraper le virus et la fermeture de la caisse d’allocations familiales au public, les allocataires sont de plus en plus nombreux à téléphoner pour s’occuper de leurs dossiers et vérifier que les allocations leurs seront bien versées en temps et en heure.


Des centaines d'appels à gérer

A quelques jours de la fin du mois, les agents de la plateforme sont de plus en plus sollicités. Les allocataires s’inquiètent de tout, notamment du paiement de leurs prestations familiales, une ressource financière importante pour les 53 827 bénéficiaires de Guyane.
Muranie Ales, conseillère de service à l’usager précise "qu'ils sont en confinement, ils sont en manque de revenus pour faire face aux besoins primaires".


Versement le 5 avril 

38 personnes s’engagent pleinement dans les missions au profit des allocataires. Les trois unités de production de la Caisse d’allocations familiales, le service qui traite physiquement les dossiers des demandeurs.
Marie-Rose Chandely, directrice du service de l’allocataire rassurante..."Je voudrais rassurer les familles les prestations seront payées le 5 avril comme prévu. Nous ne voulons pas mettre les familles en difficultés". 
A la Caisse d’allocations familiales, il n’y a plus d’accueil physique. La moitié des 150 agents est en télétravail ou en congé, mais les activités continuent pour le paiement des 500 millions d’euros de prestations par an.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live