Coronavirus au Brésil : entre discorde, confusion et inquiétude

coronavirus
Brésil investiture
©DR
Au Brésil, la confusion s'installe dans la gestion de la crise Covid-19. De plus en plus de voix au sein même du gouvernement du chef de l'état Jair Bolsonaro s'élèvent contre ses décisions jugées irrationnelles. 
Jair Bolsonaro n'en finit plus de faire la une de l'actualité. Le voilà à présent en conflit ouvert avec le ministre de la santé de son propre gouvernement. Le ton est monté d'un cran entre les deux hommes. "Sommes nous prêts à voir des camions chargés de cadavres passer dans les rues du Brésil?". Cette récente déclaration explosive du ministre Luis Henrique Mandetta pourrait conduire à sa démission.
Bolsonaro, plus que jamais à contre courant s'apprêterait même à publier un décret peut-être ce lundi pour mettre fin au confinement ordonné par les gouverneurs.
Dimanche matin, nouveau bain de foule, selfies et échanges directs avec la population pour le président de la République du Brésil qui a déambulé dans l'agglomération de Brasilia. Il veut toujours convaincre les brésiliens de reprendre une activité normale. Certains de ses partisans et notamment des chefs d'entreprise ont défilé en voiture dans les rues de plusieurs capitales dont Macapa.


Des personnalités amapaenses touchées par le Covid-19

Macapa la capitale de l'Amapa enregistre 4 cas de coronavirus. Parmi ces personnes, deux magistrats Joao Lages et Carlos Tork et un autre juge du tribunal de justice de Macapa.
A noter que le président du Sénat du Brésil originaire de l'Amapa, Davi Alcolumbre est également en soins à Brasilia. Il irait beaucoup mieux après une semaine d'hospitalisation.
Le coronavirus continue sa progression avec plus de 500 nouveaux cas ces dernières 24h. 
Le 29 mars : 136 morts et 4256 cas confirmés.