Coronavirus : Confinement total du village Cécilia, coupé du monde pour 14 jours

coronavirus matoury
La mise en confinement du village Cécilia
La mise en confinement du village Cécilia avec les forces de l'ordre à l'entrée ©Sébastien Laporte
Le  village amérindien Arawak situé sur la commune de Matoury au Larivot est le premier cluster en Guyane avec 12 personnes testées positives au Covid-19. Le préfet a pris un arrêté de confinement strict de la zone.
 
A l’entrée du village Cécilia, des gendarmes interdisent à toute personne d’entrer ou de sortir. Cécilia est sous bonne garde nuit et jour pour 2 semaines. 270 personnes y sont confinées suite aux tests réalisés sur des habitants.


La génèse de la contamination

A ce jour, l’ARS de Guyane confirme 12 cas positifs au coronavirus et une personne aujourd’hui guérie.
Selon l’enquête épidémiologique menée par les autorités sanitaires, c’est cette habitante déclarée guérie qui a été la toute première personne infectée par le Covid-19 au village. Revenue fin mars de voyage dans l’hexagone et sans symptôme particulier, cette femme a contaminé son mari, puis les voisins ont été à leur tour touchés.
Yubitana Antoine Théodore, habitant de Cécilia :

Mon petit cousin qui est hospitalisé, sa femme était partie en métropole, elle est revenue avec la  maladie.
Quand ils sont arrivés, ils ont fait une grosse fête ici et voilà tout le monde a été contaminé. Le confinement : c’est pour nous protéger ! Déjà nous protéger nous-mêmes et protéger les autres mais les gens ici, ils ne veulent pas comprendre ça ! Les gens qui sont malades pourquoi ils ne veulent pas aller se faire soigner à Sinnamary ? C’est pour leur bien et comme ça, ils évitent de propager la maladie. 


L'ARS poursuit la détection

Le mode de vie communautaire dans les villages amérindiens avec des maisons carbets et les activités du quotidien sans barrières ni clôtures entre les habitations a fortement favorisé la circulation du Covid-19.
Clara De Bort, directrice générale de l’ARS Guyane :

Nous sommes en stade 2 et le stade 2 , ça signifie qu’il y a possibilité d’apparition de clusters c’est à dire de regroupements de cas qui sont au départ des regroupements familiaux puis ensuite parfois les familles élargies. C’est ce qu’on trouve au village Cécilia donc c’est malheureusement cohérent avec la situation de la Guyane et nous anticipions ce type de phénomène. Nous avons lancé des enquêtes épidémiologiques très approfondies, y compris sur place, qui nous ont permis de repérer qu’il y avait progressivement chaque jour un peu plus de personnes malades.
C’ est la raison pour laquelle, le préfet à notre demande, a décidé de confiner le village entier, le temps que nous puissions vraiment expliquer aux villageois l’importance que revêt l’isolement de personnes malades. »


La décision de barricader le village prise par le préfet

Les autorités tentent actuellement de convaincre les 12 personnes malades de quitter le village pour rejoindre Sinnamary où l’hôtel du Fleuve doit héberger toutes les personnes en bonne santé mais testées positives au coronavirus ou les personnes en quarantaine qui en font la demande.
Face au refus des habitants de Cécilia de partir à Sinnamary, le préfet, Marc Del Grande barricade le village :
 

...Nous assurons une présence des forces de sécurité intérieure 24 heures sur 24. Personne ne pourra sortir, personne ne pourra entrer. Il y aura forcément des entrées mais qui seront très contrôlées notamment pour amener des denrées alimentaires. 

 
La cheffe coutumière du village Cécilia
La cheffe coutumière du village Cécilia, Rosita Sabayo ©Sébastien Laporte


Isolés pour 14 jours

Les habitants de Cécilia ont totalement été pris de cours par cette décision de confinement de toute la communauté Arawak. La priorité : ravitailler les familles et éviter l’affolement. Les habitants sont sous le choc et se disent très inquiets, redoutant une contamination massive explique la cheffe coutumière Rosita Sabayo :

Moi, j’espérais qu’ils allaient au moins prendre tout l’entourage familial qui n’avait pas encore effectué les tests. Mais bon, l’équipe médicale n’a sélectionné que les personnes qui présentaient déjà des symptômes du Covid-19 ; fièvre , maux de tête, donc je crois que seulement  6 personnes ont effectué les tests alors que la population disait autant faire pour tout le monde.
Nous avons été avertis très tard donc il y a beaucoup de familles qui n’ont pas eu le temps de se préparer à ce confinement de 14 jours. Il va nous manquer certainement des choses, notamment pour les personnes qui suivent un traitement médical particulier et qui auront besoin de renouveler leurs traitements. 

 
Les habitants du village Cécilia confinés chez eux
Les habitants du village Cécilia confinés chez eux ©Pierre Tréfoux
Une situation de crise : il faut rassurer, gérer le ravitaillement et l’enlèvement des ordures ménagères durant ce confinement de 2 semaines.
La mairie de Matoury et la communauté d’agglomération, l'île de Cayenne vont mettre en place des mesures particulières pour la gestion des déchets.
Le centre communal d'action sociale de Matoury doit acheminer des paniers solidaires aux 270 habitants de Cécilia.


 

​​​​​​​De nouveaux cas liés au village Cécilia redoutés par l’ARS de Guyane dans d’autres villages amérindiens
Dans une note diffusée par Clara De Bort, la directrice de l’ARS Guyane à destination de l’ensemble des professionnels médicaux et paramédicaux du territoire, les autorités semblent de préparer à de nombreux nouveaux cas de coronavirus liés au personnes contactes de Cécilia.
La note de l’ARS précise qu’une partie de la famille Covid du village amérindien de Matoury aurait des relations proches avec le village de Sainte Rose de Lima (Matoury), Balaté (Saint Laurent-du-Maroni ) et Javouhey (Mana).
L’ARS demande à toutes les équipes médicales de Guyane d’adresser à la régulation des SAMU-UMIT tout patient présentant un tableau compatible avec le Covid-19 qui habiterait ces villages.
Des maraudes régulières vont être mises en place pour permettre la détection précoce des nouveaux malades.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live