guyane
info locale

Coronavirus : des aides pour les commerces fermés depuis le début du confinement

coronavirus
commerces de cayenne
©Jody Amiet / AFP
L'impact de la crise sanitaire a déjà des effets sur la bonne marche de l'économie. Les commerçants qui avaient été invités à fermer leur magasin dès le début du confinement doivent payer des loyers, sauf que nombreux sont ceux qui n'ont pas de trésorerie. Des aides existent. 
 
C’est peu dire que les commerçants qui ont un loyer à payer sont aujourd’hui dans une situation très délicate. Ils doivent coute que coute trouver des solutions, alors que certains d’entre eux sont en tension de trésorerie par rapport à la fermeture de leur magasin, et donc sans rentrée d’argent.
Ces petites entreprises de moins de dix salariés et réalisant moins d’un million d’euros de chiffre d’affaire, constituent l’essentiel du tissu économique guyanais. Ces entreprises n’ont toutefois pas le couteau sous la gorge pour honorer leurs échéances locatives car les mesures annoncées par le président de la République le 16 Mars dernier les protège en leur permettant de reporter ou d’étaler le paiement des loyers.
 

Des aides existent

Une chose est sûre ces entreprises ne seront pas inquiétées si leurs difficultés remontent à la période qui inclut l’état d’urgence sanitaire. Pour prétendre à ce dispositif d’aide, les sociétés doivent remplir cette autre condition, c’est à dire avoir un bénéfice net imposable inférieur à 60 000 euros.
Les petites ou grandes entreprises, peuvent également demander un prêt à leur banque. Le montant pouvant aller jusqu’à 25% du chiffre d’affaire annuel. Une somme modulable en fonction des capacités de remboursement du client. Ce prêt est remboursable pendant 5 ans et est garanti par la BPI, la banque publique d’investissement (garantie de l’Etat).
En Guyane, des centaines de demande ont été effectuées. Les dossiers sont en cours de traitement.