Coronavirus : pour faire face à l'épidémie la Guyane compte 38 lits de réanimation

coronavirus
Hôpital de Cayenne
L'hôpital de Cayenne ©Karl Constable
Dans les cas graves, les patients atteints du coronavirus sont orientés vers des lits de réanimation, dotés de respirateurs afin de pallier les insuffisances respiratoires. Au niveau national, les cas graves ou critiques représentent moins de 20 % des patients.
Dans les cas graves, les patients atteints du coronavirus sont orientés vers des lits de réanimation, dotés de respirateurs afin de pallier les insuffisances respiratoires. Au niveau national, les cas graves ou critiques représentent moins de 20 % des patients.


Des informations distillées
au compte goutte

Vendredi, l’UTG Santé parlait devant la presse de 11 à 13 lits de réanimation à l’hôpital de Cayenne.
Ce lundi, selon nos informations, ce total a été plus que doublé, pour atteinte trente lits : quinze au service réanimation dédiés à l’accueil des patients atteints du coronavirus, et quinze autres dans le secteur de la salle de réveil du bloc opératoire, moins sollicité ces derniers jours suite à la déprogrammation des opérations non urgentes.
Trente lits de réanimation au CHAR : une information que la direction de l’hôpital n’a pas pu confirmer, l’agence régionale de santé ne l’ayant pas autorisée à communiquer sur ce point. Il faudra attendre une conférence de presse prévue jeudi matin par l’ARS


38 lits ? 

A Saint-Laurent du Maroni, toujours selon nos informations, le CHOG compte 8 lits de réanimation
A Kourou, aucun lit de ce type au CHK, pour le moment.
Cela fait donc 38 lits de réanimation en Guyane. En cas de multiplication des cas de coronavirus chez nous, la gestion des patients pourrait devenir très difficile…Reste aussi à savoir si les compétences nécessaires au suivi des patients en réanimation seront disponibles, médecins anesthésistes et infirmiers et infirmières spécialisés
Le reportage de Laurent Marot :
38 lits seraient disponibles en réanimation à Cayenne, Kourou et Saint-Laurent.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live