Coronavirus : Brésil, l'état de l'Amapa de plus en plus touché par la crise sanitaire

coronavirus
Macapa vue du ciel
Macapa en Amapa au bord du fleuve Amazone ©Jean-Pierre Karam
Alors que le gouvernement brésilien s'enfonce dans une crise politique majeure, les états de l'Amazonie et du nord sont touchés de plein fouet par la crise Covid-19. En Amapa, on recense près de 200 nouveaux cas confirmés en 48h dont 5 à Oiapoque, ville frontière, qui en compte 13 désormais.
Les chiffres de la crise sanitaire s'affolent sur le plus proche territoire du Brésil voisin de la Guyane, l'Amapa. Le nombre de personnes infectées au Covid-19 a atteint le 26 avril au soir le chiffre de 821. Le 24 avril, il était de 634. La courbe est exponentielle et très inquiétante. 23 personnes sont décédées, la majorité souffrait de facteurs de comorbidité rapportent les médias. Parmi ces victimes figure une Amérindienne issue du village de Kumenê sur la commune frontalière de la Guyane, Oiapoque. Elle était âgée de 35 ans.
Autre information publiée ce matin, la maire d'Oiapoque, Maria Orlanda Marques Garcia, a été déclarée positive au Covid-19 mais elle ne présente aucun symptome grave. Elle est confinée chez elle, et continue, à distance, de gérer sa municipalité.
Dans cette petite ville, 13 personnes ont été atteintes officiellement du virus, 26 autres sont à l'isolement et 2 ont guéri. 
Ce 25 avril s'est déroulée une opération de contrôle de la circulation sur le fleuve Oyapock entre les 2 rives. Un trafic qui s'est nettement atténué depuis un mois. Les autorités veulent assurer un confinement strict de part et d'autre de la frontière pour éviter que le virus ne se propage davantage. 

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live