Coronavirus : la cellule interministérielle de crise durcit les conditions d’entrée en Guyane pour les voyageurs venus des Antilles

coronavirus
Préfecture

Réunion de la cellule interministérielle de crise ce vendredi. Malgré une baisse du nombre de cas sur le territoire, les mesures prises pour enrayer l’épidémie de Covid-19 ne changent pratiquement pas. En revanche, la protection sanitaire est renforcée pour les voyageurs venus des Antilles.

Cellule interministérielle

Réunion de la cellule interministérielle de crise ce vendredi. Malgré une baisse du nombre de cas sur le territoire, les mesures prises pour enrayer l’épidémie de Covid-19 ne changent pratiquement pas. En revanche, la protection sanitaire est renforcée pour les voyageurs venus des Antilles.

Les marchands ambulants ouverts

jusqu'à 22h30

Il n’y a pas eu d’effet Carnaval. Les chiffres de l’épidémie sont nettement en baisse en Guyane. Pour la préfecture, il s’agit de continuer à rester vigilant, le temps que la campagne de vaccination soit étendue à toute la population. La cellule interministérielle s’est réunie ce matin pour faire le point «Cette tendance positive doit être maintenue et protégée, en conservant les mesures de restrictions déjà en place, et en continuant individuellement et collectivement à respecter les gestes barrières. »
Le couvre-feu conserve les mêmes horaires dans les zones concernées. Tous les jours de 23 h à 5 h du matin à Apatou, Cayenne, Iracoubo, Kourou, Macouria, Mana, Matoury, Montsinéry-Tonnegrande, Régina, Rémire-Montjoly,Saint-Laurent du Maroni, Saint-Georges de l’Oyapock et Sinnamary. Aucune restriction de circulation Awala-Yalimapo, Camopi, Grand-Santi, Maripasoula, Ouanary, Papaïchton, Roura, Saint-Elie et Saül.
La grande nouveauté est pour la vente à emporter chez les  Marchands ambulants : la restauration rapide à emporter est possible tous les jours jusqu’à 22h30, dans le respect des mesures sanitaires et du couvre-feu.

Renforcement mesures entre les Antilles et la Guyane

Avion d'Air France
©@ Guillaume Normand

En revanche l’épidémie augmente aux Antilles. «… la circulation du virus augmente aux Antilles, avec l’arrivée notamment du variant B.1.1.7 (dit britannique). L’incidence est passée de 60 à 105 en une semaine en Guadeloupe, et de 17 à 34 en Martinique ». À partir du lundi 8 mars 2021 les conditions d’arrivée aérienne en Guyane depuis les Antilles, sont durcies :

• Maintien de la présentation d’un test PCR négatif de moins de 72 h à l’embarquement.

• Durcissement du contrôle des motifs impérieux au départ de la Guyane. En cas de fraude, le passager s’expose à une verbalisation ainsi qu’à l’établissement d’une procédure pour usage de faux.

• Septaine (auto-isolement volontaire) pour tous les arrivants en Guyane en provenance des Antilles. En cas de non-respect de la septaine, le passager vecteur d’une contamination engage sa responsabilité pénale.

• Un test PCR doit être effectué en sortie de septaine.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live