Coronavirus : le parcours du combattant désormais pour voyager

coronavirus
Tente à l'aéroport
©Myriam Boicoulin

Depuis jeudi, tout voyageur désirant se rendre à Paris doit impérativement passer un autotest, en plus du test PCR réalisé 72 heures avant. C’est toute une organisation pour les passagers, mais aussi pour l’aéroport qui se doit de se plier aux demandes du gouvernement. 

Depuis jeudi, tout voyageur désirant se rendre à Paris, doit impérativement passer un autotest en plus du test PCR réalisé 72 heures avant. C’est toute une organisation pour les passagers, mais aussi pour l’aéroport qui se doit de se plier aux demandes du gouvernement. Cela implique un nouvel aménagement déjà opérationnel mais qui surprend les voyageurs habitués à enregistrer simplement avant le vol. 

Parcours du combattant

Tente à l'aéroport
©Myriam Boicoulin

Voilà le trajet qu’il vous faudra désormais faire avant d’embarquer pour Paris. D’abord un passage sous une tente. Les fameux autotests y sont réalisés. Chaque passager, est ensuite identifié et associé à son test, grâce à ce formulaire. Ce n’est qu’après, que vous avez accès à l’intérieur de l’aéroport, les effectifs sur place y veillent. Du coup, le temps des formalités avant le voyage, est allongé.

Les passagers doivent venir 2h30 avant, on a un confort  et eux aussi. 

Olivier Taomi directeur aéroport Félix Eboué

 

Un dispositif sous contrôle

Distanciation sociale, temps d’attente, points de contrôles, tout est calculé au millimètre. Pour l’instant les autotests réalisés n’ont pas détecté de personnes malades s’apprêtant à voyager. Certains autotests n’ont pas pu donner de résultats satisfaisants.Il y a donc bien une procédure à suivre et surtout pas de fraude possible. Pour ce nouvel aménagement, l’aéroport Félix Eboué a reçu du soutien. 

Nous avons pour mission de coordonner le dispositif avec l'ensemble des partenaires. 

 Colonel Teddy Bret 

 

L’aéroport Félix Eboué doit recevoir davantage de kits autotests dans les prochaines semaines. Déjà plus de 400 ont été réalisés avant l’embarquement. Enfin les femmes enceintes ou accompagnées de bébés, bénéficient d’une file prioritaire pour ces formalités.

Le reportage de Myriam Boicoulin et Laurent Marot :

Auto test aéroport : procédure bien calibrée mais voyageurs surpris.