Coronavirus : le point sur l'épidémie en Guyane, des voyants au vert, des indicateurs au rouge

coronavirus
Carte de France Covid mars 2021
©francetvinfo

Cette semaine 158 cas sont déclarés positifs au Coronavirus  sur 4 672  tests réalisés. Deux décès supplémentaires sont à déplorer. L’épidémie de Covid-19 a baissé en intensité certes mais les indicateurs restent au rouge. La situation au Brésil inquiète.

Cette semaine 158 cas sont déclarés positifs au Coronavirus  sur 4 672  tests réalisés. Deux décès supplémentaires sont  à déplorer. L’épidémie de Covid-19 a baissé en intensité certes mais les indicateurs restent au rouge. Les hospitalisations classiques restent stables. En revanche, l’accueil en réanimation est en hausse. La plupart des nouvelles contaminations sont concentrées dans Île de Cayenne.

 

Une baisse fragile

Le point épidémiologique de Santé publique France confirme la baisse en intensité de la circulation du virus sur le territoire. Cependant « l’incidence a légèrement augmenté avec 34 cas pour 100 000 habitants (contre 22 la semaine dernière». Cette augmentation correspondrait, toujours selon les experts de SPF, au début de la circulation locale des variants brésiliens et anglais. Au 24 mars, 8016 personnes étaient vaccinées en Guyane soit une couverture vaccinale de 2,8% de la population guyanaise.

Situation inquiétante au Brésil

Saint-Georges de l'Oyapock : vaccination COVID ouverte à tous les habitants majeurs
File d'attente à Saint-Georges pour la vaccination ©C. Joseph


Une campagne de vaccination élargie à tous les plus de 18 ans a été lancée à Saint-Georges par l’ARS. La situation de l’Amapa au Brésil inquiète. Les autorités de l’Amapa ont présenté leur stratégie vaccinale : les populations autochtones ont bénéficié en priorité de la vaccination. « Pour le reste de la population de l’Amapa, de grandes quantités de doses de vaccins sont annoncées pour les mois de mai à juillet. Ce plan de montée en charge, et les ressources humaines disponibles à Oyapocke, ne génèrent aucune demande d’aide de la part de l’Etat d’Amapa à l’égard de la Guyane Française ».

Attention aux variants

coronavirus : un laboratoire d'analyse de Kourou obtient la certification pour la détection du virus
©K.Constable

Dans l’hexagone, les variants sont à l’origine de la recrudescence de l’épidémie. En Guyane « depuis le début de la surveillance, les analyses et investigations épidémiologiques ont permis de détecter : « 22 cas de variant 20I/501Y.V1 (Royaume-Uni), 41 cas de variant 20J/501Y.V3 (Brésil).  Les investigations épidémiologiques suggèrent une circulation locale des variants V1 et V3 sur le territoire guyanais, alors que ces variants circulent déjà largement en Europe et Amérique du Sud ».
Inutile de rappeler que le virus est toujours en circulation, la vigilance doit rester de mise.