Coronavirus : une mission sanitaire au chevet des populations indigènes de l'Amapa

coronavirus
Tests Covid en terre indigène à Oiapoque
©Archives Secom (Amapa)
Les autorités fédérales de l'Amapa ont mis en place une opération sanitaire sur les terres des indigènes Uaçã non loin d'Oiapoque, la ville frontière avec la Guyane toujours très impactée par le Covid-19.
Une équipe sanitaire du Service de surveillance sanitaire (SVS), du Secrétariat spécial pour la santé autochtone (Sesai) s'est rendue à Kumarumã, un village indigène de 380 familles implanté à 50 km d'Oiapoque où des personnes semblaient développer les symptômes du Covid-19.


Premiers tests négatifs

Pour enrayer une éventuelle propagation au sein de la population, la décision d'envoyer ces soignants par avion a été prise lors d'une réunion qui s'est tenue le 25 mai à Macapa. Ils doivent effectuer des tests et apporter des médicaments. Ces agents sont accompagnés de militaires et de pompiers.
Les premiers tests effectués se sont révélés négatifs dans la bourgade. L'équipe doit aussi se rendre dans d'autres écarts indigènes, tel Kumenê, situés sur le vaste territoire d'Oiapoque (22.725,70 km²) pour continuer ce dépistage. Dans le même temps une désinfection des villages est effectuée par les pompiers.
 

A Oiapoque la courbe épidémique ne faiblit pas

Les derniers chiffres concernant la commune sont en hausse malgré les mesures draconiennes prises par la municipalité qui a interdit, notamment, la vente de boissons alcoolisées depuis le 16 mai et qui tente de maintenir la population confinée.
Les derniers chiffres du 26 mai font état de 200 cas positifs au Covid. 5 patients sont hospitalisées, 61 personnes ont guéries mais il y a 311 cas suspects et 3 personnes sont décédées.