Coronavirus : les règles de déplacement se durcissent entre les Antilles et la Guyane

coronavirus
Avion tarmac
Très peu d'avions actuellement sur le tarmac à Félix Eboué ©Guyane la 1ere
Jusqu’au 22 juin, des mesures temporaires de déplacements entre les Antilles et la Guyane seront appliquées. Les voyageurs devront justifier de leur état de santé. Par ailleurs, seul le motif de voyage pour raison sanitaire est accepté. Des mesures prises par un arrêté conjoint.
 
Les préfets de Martinique et de Guadeloupe justifient leurs décisions par la différence de zone entre les territoires de la Martinique, de la Guadeloupe, de Saint-Barthelemy et de Saint-Martin classés en zone verte. La Guyane étant placée en zone orange, la situation sanitaire est « délicate ». Aussi, des mesures temporaires concernant les déplacements par voie aérienne, ont été prises jusqu’au 22 juin, dans un arrêté conjoint.

Un dispositif revu à partir du 22 juin

En clair, toute personne en provenance de Guyane, voulant se rendre aux Antilles, doit présenter un résultat négatif au test RT-PCR réalisé dans les 72h précédant le voyage. De plus, elle devra effectuer, une quarantaine d’une durée de sept jours, à son arrivée. En outre, les déplacements de personnes, par transport public aérien entre la Martinique ou la Guadeloupe et la Guyane, sont limités aux seuls déplacements fondés sur un motif sanitaire.
L’entreprise de transport aérien est chargée de vérifier auprès de chaque passager les différents documents requis. Ce dispositif prévu jusqu’au 22 juin pourra être revu en fonction de l’évolution de la situation.



 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live