Coronavirus : le témoignage poignant d'une infirmière guyanaise au coeur de l'épidémie en Italie

coronavirus
Cathédrale de Milan
La cathédrale de Milan ©francetvinfo
L'épidémie de coronavirus a provoqué un nombre record de 2158 décès en Italie le pays le plus atteint d'Europe. La Lombardie, région du nord, est particulièrement touchée.1218 personnes y sont décédées, les personnels soignants sont submergés. Parmi eux Frédériksa Cédia, infirmière, elle témoigne.
L'épidémie de coronavirus a provoqué un nombre record de 2158 décès en Italie le pays le plus atteint d'Europe. La Lombardie, région du nord de l’Italie est particulièrement touchée. 1218 personnes y sont décédées, les personnels soignants sont submergés. Parmi eux Frédériska Cédia, infirmière, elle témoigne.


Frédériska, Guyanaise, infirmière
en Lombardie 

Un témoignage émouvant, celui de Frédériska Cédia. Cette jeune femme d’origine guyanaise est infirmière à Romano di Lombardia dans la province de Bergam, à 40 km de Milan en Italie. Elle a tenu à témoigner car depuis trois semaines, elle côtoie la mort en permanence. En Italie, en 24h, 368 décès ont été comptabilisés. Le nombre total de cas avérés s’élève à 24 747. Dans sa région, en Lombardie non loin de la ville de Milan, en une journée plus de 3000 cas ont été détectés. L'Italie se bat contre l'ennemi invisible le Covid-19. Un terrible bilan qui ne fait que renforcer la nécessité de rester en confinement. Depuis trois semaines Frédériska est mobilisée au chevet des malades.

« On ne fait pas de tri avec les patients. Il nous manque des instruments, tous les équipements ne sont pas disponibles, notamment les appareils respiratoires. Il y a des gens encore qui sont irresponsables. Il y a deux semaines, les Italiens pensaient encore que ce n’était qu’une petite grippe. En Guyane, ce sont les mêmes consignes qui doivent être suivies car si cela se développe, les autorités sanitaires ne pourront pas faire face à une épidémie à grande échelle. Il faut rester chez soi. »


Le reste de l'entretien qu'elle a accordé à Hodane Hagiali en radio :

Témoignage de Frédériska Cédia infirmière en Italie


Restez chez vous !

La vie de cette jeune infirmière guyanaise, a été bouleversée en quelques jours. Ce qui la touche le plus, c’est le fait que les malades une fois en réanimation restent seuls, sans famille car les chambres sont à l’isolement. Des drames humains, des vies détruites, qui l’incitent à témoigner afin d’inciter le plus grand nombre à la nécessité de rester en confinement.  

« Notre vie est en train de changer. C’est une catastrophe. Les patients ont de gros problèmes respiratoires. Ils restent seuls dans leur chambre, beaucoup meurent sans avoir le soutien de leurs familles. Mon conseil : restez chez vous ! »

 

Un témoignage émouvant, d'une femme au coeur de l'épidémie du Covid-19 en Italie. Comme tout le monde, les Italiens pensaient qu'il ne s'agissait que d'un syndrome grippal. Aujourd'hui la cruelle réalité de la maladie les rattrape. Avec beaucoup de courage, et d'abnégation, Frédériska Cédia tente de sensibiliser le plus grand nombre. Son seul mot d'ordre : "Restez chez vous" ...

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live