Coup de force des chasseurs de l'association territoriale de chasse : ils ont interrompu une session de formation de l'OFB

chasse
Permis de chasse

Une délégation de l’association territoriale de chasse de Guyane a interrompu une session de formation de l’OFB, l’office français de la Biodiversité, au village Prospérité à Saint Laurent du Maroni. En cause, aucune mesure de prévention ni de sécurité pour la pratique du tir.

 

Chasseurs

Une délégation de l’association territoriale de chasse de Guyane a interrompu une session de formation de l’OFB, l’office français de la Biodiversité, au village Prospérité à Saint-Laurent du Maroni. En cause, aucune mesure de prévention ni de sécurité pour la pratique du tir. Un cours qui intervient alors que le moratoire de la Collectivité territoriale de Guyane, avait obtenu un report du permis de chasser jusqu’en 2023. 

La sécurité d'abord

C’est la stupeur pour ces apprentis chasseurs. Ils devaient recevoir un cours pratique au tir et à la chasse au village Prospérité afin d’obtenir le permis de chasse délivré par l’office français de la Biodiversité. Les membres de l’association font un autre constat : aucun panneau visant à assurer la sécurité des riverains. 

Le permis de chasse initialement prévu en vigueur en 2020 sera reporté à 2023, suite à une dérogation obtenue par la CTG auprès de l’Etat. Un permis de chasse propre aux uses et coutumes de notre territoire voulu par l’association territoriale des chasseurs de Guyane.

Le reportage de Gaël Ho-A-Sim et Eric Léon :
 

Chasse : la grogne contre une formation au permis.

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live