publicité

Coupe du Monde 2018 : L'Allemagne, champion du monde en titre, éliminé de la compétition !

Coup de tonnerre sur la planète football à Kazan ce mercredi 27 juin 2018 : l'Allemagne, actuelle championne du monde, s'est inclinée 2-0 devant la Corée du Sud et termine bonne dernière de son groupe. Retour au bercail prématuré donc pour Die Nationalmannschaft... Überraschung !

Müller au sol lors de la rencontre Allemagne - Suède le 23/06/18 à Adler en Russie © AFP / Franceinfo
© AFP / Franceinfo Müller au sol lors de la rencontre Allemagne - Suède le 23/06/18 à Adler en Russie
  • Swann Vincent-Romney (Stagiaire)
  • Publié le , mis à jour le

Pour le première fois de l'histoire de la Coupe du Monde dans sa formule actuelle, l'Allemagne est éliminée de la compétition dès les phases de poules. L'actuel tenant du titre aura tout tenté, en vain. Bête blessée depuis sa défaite surprise 1-0 contre le Mexique lors de la première journée (17/06), l'Allemagne s'était alors imposée sur le fil 2-1 contre la Suède dans un match couperet à Sotchi (23/06). La Mannschaft de Joachim Löw devait absolument gagner aujourd'hui contre la Corée du Sud (27/06) et espérer une bonne opération du Mexique contre la Suède pour accrocher une place qualificative pour les huitièmes de finale. Il n'en sera rien. Bien que dominée dans le jeu (74% de possession de balle pour les allemands contre 26% pour les sud-coréens, 28 tirs allemands contre 12 tentatives sud-coréennes), la Corée du Sud a réussi à trouver la faille dans les arrêts de jeu par le biais de Kim Young-Gwon sur un corner de Son Heung-Min (1-0, 92ème minute de jeu).

Forcés d'attaquer à outrance, les allemand cèderont une nouvelle fois sur un contre éclair à la 96ème minute de jeu (but de Son Heung-Min 2-0, score final). Avec ses trois points donc, La Mannschaft termine bonne dernière du Groupe F derrière la Corée du Sud qui totalise également trois points. La Suède a brillamment obtenu son ticket pour les huitièmes de finale en terminant en tête de son groupe grâce à sa superbe victoire contre le Mexique aujourd'hui (3-0). La Tri, quant à elle, termine à la deuxième place de ce Groupe F avec six unités, à égalité avec Les Blågult (« Les Bleus-Jaunes »). La différence de but, en faveur des nordiques, a déterminé le classement final de cette poule.

La "malédiction" des champions du monde


Depuis la Coupe du Monde 2002, une drôle de statistique affole les fans les plus superstitieux. Tout le monde se rappelle encore de la victoire de l'Equipe de France en finale du Mondial 1998 à Paris, des deux buts de Zidane contre le favori brésilien et des scènes de liesse sur les Champs Elysées. Quatre ans plus tard, lors du Mondial organisé au Japon et en Corée du Sud, la France s'est faite sortir de la compétition en phases de poules à l'instar de l'Allemagne cette année. Une sacrée contre-performance puisque Les Bleus avaient même fait pire que La Mannschaft en ne réussissant qu'à engranger un seul petit point contre l'Uruguay.

Même son de cloche huit ans plus tard pour l'Italie en Afrique du Sud. La Squadra Azzura qui avait décroché le graal en 2006 à Berlin en Allemagne contre la France de Zinédine Zidane et Florent Malouda, s'est également faite sortir lors des phases de poules du Mondial 2010 en Afrique du Sud... Ahlala, le "Vuvuzela" ... Enfin, l'Espagne, le vainqueur du mondial sud-africain devant les Pays-Bas, a également été "victime de la malédiction du champion du monde" (lors du Mondial brésilien de 2014) qui sévit depuis 20 ans maintenant. Pas de huitièmes de finale pour La Roja qui voit désormais son homologue allemand subir le même sort.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play