Covid-19 : l'ouverture salutaire des restaurants

coronavirus
Ouverture restaurants
©C Boutet
Depuis lundi les restaurants et bars possédant une terrasse peuvent rouvrir jusqu’à 23 heures. Un soulagement pour les professionnels mais aussi pour les clients ravis de reprendre une vie sociale.
Ouverture restaurant
©C Boutet

Depuis lundi, les restaurants et bars possédant une terrasse peuvent rouvrir jusqu’à 23 heures. Un soulagement pour les professionnels, mais aussi pour les clients ravis de reprendre une vie sociale. A la ZAC Hibiscus par exemple, à midi presque tous les restaurants étaient ouverts, il restait encore quelques tables de libre, mais les jours qui viennent sont prometteurs, les clients sont déjà de retour. Ici certains professionnels ont fait un peu de vente à emporter mais pas de quoi survivre…  c’est le cas de Gonzalo Carillon directeur d’ « Olé la terre » impatient de rouvrir. Ouverture jusqu’à 23 heures. 

Nous nous voulons que les personnes restent sur place. C'est un grand soulagement de pouvoir ouvrir enfin.

Gonzalo Carillo directeur d’Olé La terre

 

Un soulagement

Ouverture restaurant
©C Boutet

Autre lieu, la zone artisanale Galmot, une terrasse, c’est une 1ère pour ce restaurant installé normalement plus au centre de Cayenne il est hébergé par un bar, un geste pour lui permettre de pouvoir ouvrir.  L’Alegria propose des plats à emporter mais pour les clients reçus sur place c’est le retour de la convialité.

Tout le monde nous demandait quand on ouvrait.  Les clients sont contents 

Francinette Silva gérante de l’Alegria

 

Un purificateur d'air

Pas de terrasse pour ce restaurant gastronomique (Paris-Cayenne) mais il peut quand même ouvrirJean-Christophe Lauters a pris un risque : en septembre dernier il a investi dans un purificateur d’air utilisé dans les laboratoires et cabinets médicaux et dans des appareils à UV installés dans les climatiseurs. Plus de 7.000 euros investis… pari gagnant 10 mois plus tard.

On a eu des prêts. Cela nous permet de garantir une forme de sécurité. Aujourd'hui cela devient une norme. Je suis très content de l'avoir fait. 

Jean-Christophe Lauters gérant du Paris Cayenne

 

Une organisation nécessaire

Reste tous les autres. Des professionnels qui n’ont pas de date pour une potentielle réouverture. Chaque semaine, c’est l’angoisse difficile pour eux de voir le bout du tunnel.

Le plus difficile est de réussir à s'organiser avec la préfecture, pour obtenir un prévisionnel avec les étapes. 

Steven Roldan porte parole du SHRCDG

Après 2 mois de fermeture, beaucoup sont soulagés … mais impossible de se réjouir alors que déjà les autorités sanitaires parlent de 4ème vague.

Ambiance avec Catherine Boutet et Clotilde Seraphins George :

Les restaurants ont enfin pu ouvrir leurs portes après une longue attente.