Covid-19 : la circulation du variant Omicron désormais avérée en Guyane, une vingtaine de cas détectés

coronavirus
Omicron dans la 5ème vague
©Radio France
Une vingtaine de cas Omicron ont été détectés sur le territoire. L’épidémie de Covid-19 n’est pas au point mort, bien au contraire. Les indicateurs repassent au rouge. Depuis deux semaines, les chiffres repartent à la hausse.

L’épidémie de Covid-19 n’est pas au point mort, bien au contraire. Les indicateurs repassent au rouge. Depuis deux semaines, les chiffres repartent à la hausse. Pour l’heure, le variant Delta reste majoritaire parmi les échantillons séquencés ou criblés, mais Omicron gagne du terrain.

Une vingtaine de cas de variant Omicron repartis entre l’île de Cayenne et Saint-Laurent sont désormais recensés annonce l'ARS " la circulation du variant Omicron est désormais avérée en Guyane. Il s’agit principalement de personnes n’ayant pas voyagé traduisant une circulation déjà active et pouvant expliquer la hausse des contaminations de ces derniers jours". Le variant Omicron est "au moins trois fois plus contagieux" que Delta. "A compter de jeudi, tous les voyageurs arrivant en Guyane recevront un kit d’auto tests" précise également l'Agence régionale de santé. 

Des indicateurs à la hausse

Vaccination au centre de vaccination à Cayenne
©Guyane la 1ère

Sans surprise, l’île-de-Cayenne et les Savanes sont les deux secteurs les plus touchés, par l’augmentation des cas de Covid-19 plus particulièrement les villes de Cayenne et de Macouria.Aujourd'hui, le bilan est de 407 cas déclarés positifs sur 2 034 tests réalisés. Le taux d’incidence est de 173 sur 100 000 habitants. Il y a sept jours, le taux d’incidence était de 113.

En ce début de semaine, la tendance se confirme à la hausse. Le taux de positivité régional, quant à lui, a largement le seuil de vigilance de 5 %. Ce mercredi il était de 20 %. Des indicateurs qui laissent présager un regain de l’épidémie dans les semaines qui viennent. 

" Les hospitalisations tous services confondus étaient en légère hausse tandis que le nombre d’admissions en réanimation et de décès étaient stables par rapport à la semaine précédente "indique Santé Publique France dans son dernier point épidémiologique.

Un nouveau décès est à déplorer ce 29 décembre. Depuis le début de la crise, 339 personnes sont mortes en Guyane après avoir contracté la Covid-19. La vaccination ne décolle toujours pas : ils sont 39,2 % en Guyane à être vaccinés.