Covid-19 : selon le Comité scientifique territorial la 3e vague épidémique a atteint un plateau en Guyane

coronavirus
Comité scientifique du 3 mai
©Guyane la 1ère

La 3e vague a atteint un plateau selon les membres du Comité scientifique territorial en réunion hebomadaire. Par ailleurs, il convient d'assouplir les mesures qui régissent les voyages vers l'hexagone et d'accentuer les actions en faveur de la vaccination en Guyane.

Les membres du Comité scientifique territorial ont estimé que le nombre de cas est presque stabilisé sur la Guyane. Il a, quasiment, atteint une phase de plateau qu'il convient de prendre en compte pour ajuster les mesures.
En particulier celles qui régissent les voyages en avion vers la métropole. Une question qui fait débat depuis plusieurs jours.

Le Comité réclame la supression des tests à l'arrivée dans l'hexagone

A l'instar des parlementaires, les membres du CST, trouvent disproportionnées les conditions imposées aux voyageurs guyanais à leur arrivée à l'aéroport d'Orly. La multiplication des tests au départ et à l'arrivée, leur apparait comme une mesure davantage politique plutôt que médicale.

Docteur Serge Plénet du CST
©Guyane la 1ère

Le docteur Serge Plénet trouve cela injuste et dangereux :

l faut savoir que ce test est absolument injustifié. On fait ici le test PCR, qui est le test de référence effectué par des laboratoires autorisés qui ont fait des démarches... Je ne comprends pas que l'on puisse contrôler un test de haute technicité réalisé dans d'excellentes conditions par un test aléatoire... C'est une remise en question des laboratoires et selon moi une évaluation d'un aéroport ... C'est injustifié, très dangereux, ces tests doivent être supprimés...


Le CST préconise donc un seul test de moins de 36h au lieu de 72h au départ et surtout la supression de l'isolement de 10 jours pour les personnes vaccinées.

Encourager la vaccination

Parmi ses autres préconisations du jour, le comité a rappelé que la vaccination était essentielle pour endiguer la crise épidémique. Actuellement 9392 personnes sont vaccinées en Guyane, c'est trop peu. Il faut accentuer les actions en faveur de la vaccination.  Le CST suggère la mise en place de médiateurs pour mieux expliquer à la population enclavée notamment, les enjeux de se faire vacciner contre le covid-19.
Par ailleurs, il faudrait faciliter les accès au public avec un élargissement des horaires dans les centres de santé.