Covid-19 : l'attestation vaccinale certifiée, premier pas vers le pass sanitaire

coronavirus
Centre de vaccination à Cayenne
©CL

Depuis le 3 mai, sur l'ensemble du territoire national, les nouveaux vaccinés reçoivent leur attestation vaccinale avec un QR code qui certifie la validité du document. Une nouvelle étape dans le dispositif global anti covid qui nous méne sans doute vers ce fameux pass sanitaire voulu par l'Europe.

C'est effectif depuis le 3 mai annonce l'ARS Guyane via sa lettre pro du 4 mai,  les nouveaux vaccinés recoivent désormais une attestation vaccinale sur papier certifiée tout de suite après l'injection de leur seconde dose. C'est à dire qu'elle comporte un QR code - Datamatrix - authentifiant le document et un autre permettant, en le flashant, d’enregistrer l’attestation dans la fonctionnalité "Attestations&Carnet" de l’application TousAntiCovid.

attestation vaccinale

Une nouvelle présentation qui a pour but d'éviter les fraudes à la vaccination. Ce document atteste que le porteur est bien vacciné et que potentiellement, il est devenu un sujet beaucoup moins à risque, s'agissant de la propagation du covid. On retrouve aussi le nom du vaccin qui a été utilisé.
Pour les usagers vaccinés les mois précédents qui ont eu un tampon sur leur carnet de vaccination, ils pourront normalement obtenir ce document auprès de l'Assurance maladie soit par voie postale soit par internet.
Les services de la Sécurité Sociale Guyane devraient communiquer sur cette procédure très rapidement.

Un document qui préfigure le pass sanitaire européen

Ce document complète donc le carnet de vaccination des citoyens français où figure le fameux sésame pour notamment se rendre dans certains pays dont la Guyane : le vaccin de la fièvre jaune obligatoire depuis 1967. C'est d'ailleurs, au delà de se protéger du virus, dans ce sens que nombre de citoyens de Guyane ont accepté les injections, avec l'idée sous-jacente de pouvoir voyager partout où sera exigée une certification vaccinale covid. Ce document préfigure sans doute le fameux pass ou certificat sanitaire européen qui devrait être en circulation avant la fin du premier semestre.
Un pass où sur un espace personnel, accessible depuis son smartphone ou en version papier, seraient répertoriées, outre l'état civil et le lieu de résidence, certaines informations comme l'état vaccinal complet, un test PCR négatif. Il devrait éviter aux voyageurs européens de subir des désagréments de quarantaine.

Sur ce pass européen, le Conseil scientifique dans un avis du 3 mai a admis que ce : pass sanitaire, utilisé de manière temporaire et exceptionnelle, peut permettre à la population une forme de retour à la vie normale en minimisant les risques de contamination par le virus SARS-CoV-2.