Crash de l'hélicoptère à Bélizon : la famille des passagers porte plainte

accidents
Maître Jérôme Gay et la représentante de la famille
Maître Jérôme Gay et la représentante de la famille des victimes du crash, Valéria Mereles-Rego ©Karl Constable
Le seul survivant du crash d'hélicoptère survenu le 2 mai à Bélizon est maintenu dans un coma artificiel à l'hôpital de Cayenne. Son oncle n'a pas survécu. Les proches de ces deux hommes comptent porter plainte contre X avec constitution de partie civile. Un acte symbolique pour connaître la vérité.
Valéria Mereles-Rego fait face à la presse avec son avocat. Dans le crash de l'hélicoptère survenu le 2 mai vers Bélizon sur la commune de Régina outre le pilote Lucas Antoine-Edouard, son oncle Reinaldo Vierra Da Silva a aussi perdu la vie. Son frère Marcos Manuel Mondosa Silva, seul survivant, est toujours plongé dans un coma artificiel à l'hôpital. Elle lui rend visite tous les jours. Ce jeune homme de 17 ans était en contrat d'apprenti mécanicien pour 2 ans avec son oncle.

Une saisine de la justice pour connaître la vérité


La famille a décidé de porter plainte contre X avec constitution de partie civile pour homicide involontaire et mise en danger de la vie d'autrui. L'avocat Jérôme Gay apporte des précisions sur cette démarche :

"Malheureusement dans un accident aussi dramatique que celui là, quelquefois, c'est jamais la faute de personne. Et cette fois -ci ce ne sera pas la faute de personne. Les besoins qu'ont les victimes dans ce genre de cas, malheureusement, c'est au moins d'avoir la vérité... on veut des réponses, donc on veut participer à l'enquête."


Une enquête qui sera, sans doute, complexe pour déterminer les responsabilités de chacun dans ce drame.

Le procureur Eric Vaillant a déjà précisé que cet appareil n'était pas équipé de boîtes noires (enregistrement des voix et enregistrement des paramètres de vol. Il donnera une conférence de presse le 9 mai sur ce crash en présence des gendarmes des transports aériens et d'enquêteur du BA.