guyane
info locale

Damas et Taubira enfin dans les manuels scolaires

livres
Damas et taubira entrent dans les manuels scolaire
Léon Gontran Damas et Christiane Taubira dans les livres de français des classes de 2de et 1ère ©CL
Cette année, des extraits de l'oeuvre du poète Léon Gontran Damas et Christiane Taubira figurent dans cinq manuels scolaires. A la rentrée, en fonction du choix des professeurs, certains lycéens auront, ainsi, l'opportunité de découvrir ces auteurs et ce dans toutes les académies.
"C'est vraiment une première, de toute ma carrière je n'ai jamais vu un poème de Damas dans un manuel scolaire national. En plus cela se produit dans plusieurs manuels en même temps soit une entrée remarquable..." déclare enthousiasmée Dominique Boisdron, professeur documentaliste à Cayenne. 
Les éditions Hachette, Nathan, Bordas et Magnard ont sélectionné pour les classes de seconde et première certains des poèmes du Guyanais, initiateur du mouvement littéraire de la négritude.
Depuis des décennies, les oeuvres du Martiniquais Aimé Césaire, de Léopold Sedar Senghor le Sénégalais sont étudiés en classe. Cette année avec la réforme des lycées de nouveaux programmes ont été établis et, heureuse surprise, d'autres auteurs noirs de première importance ont aussi été sélectionnés. On peut citer Edouard Glissant, Patrick Chamoiseau, l'académicien d'origine haïtienne Dany Laferrière et surtout Léon Gontran Damas et Christiane Taubira.


La poésie de Damas "Nous les gueux" déclamée à l'assemblée nationale

Christiane Taubira déclamant Damas le 5 février 2013 à l'occasion de l'adoption de la loi du mariage pour tous a certainement fait beaucoup pour la connaissance de l'oeuvre de cet écrivain.
Le poète a été retenu dans différentes thématiques comme celles intitulées : "Des voies nouvelles pour changer le monde" (Bordas), "La poésie engagée entre colère et exaltation" (Magnard) ou encore "Au sein d'une approche de l'histoire littéraire : la négritude"(Nathan). Ce choix correspond probablement aux préconisations formulées dans les programmes où il est question de proposer de la littérature francophone. L'oeuvre de Léon Gontran Damas répond à cette recommandation d'ouverture. 
Ainsi avec le poème " Solde" (J'ai l'impression d'être ridicule), il est question d'interroger le mal être du locuteur. Avec "Pareil à ma légende", il est demandé à l'élève de réfléchir sur l'assimilation et enfin, cité dans deux manuels, les apprenants auront à se questionner sur la notion d'exclusion avec "Nous les gueux", extrait poétique formidablement mis en valeur par Christiane Taubira.


Littérature et esclavage

La thématique de l'esclavage est abordée pour la première fois dans un de ces manuels de français avec notamment un extrait de l'ouvrage de Christiane Taubira "L'esclavage raconté à fille". Même si ce  sujet figurait depuis plusieurs années dans les programmes d'histoire géographie, il pourra désormais être, aussi, traité en classe de français sous l'angle de la traite transatlantique et de la colonisation.
Cela sonne comme une belle reconnaissance du travail accompli par l'ex Garde des Sceaux, pour mieux faire connaître ce pan de l'histoire qui a participé à la construction du monde d'aujourd'hui. Elle qui affirme dans son ouvrage "Murmures à la jeunesse" :

"Le monde actuel ne manque pas de dangers. Chaque génération a connu sa part. Et forgé ses réponses, originales, frémissantes, audacieuses, toniques, sensibles, maladroites, démesurées, mais les siennes." 
 

Publicité