guyane
info locale

Damien Laversanne le vainqueur en or de la course Saint-Elie Golden Race

cyclisme
Le podium de la Golden race de Saint-Elie
1 Damien Laversanne, 2 Myron Stanis et 3 Teddy Ringuet ©DL
C'est une compétition qui semble taillée pour Damien Laversanne, le coureur de l'USLMontjoly Orange, a remporté pour la 2e fois consécutive la Saint-Elie Golden Race. Ce raid de Vtt de 3 jours créé par le RMB s'inscrit dans le temps et se popularise. Il y avait 50 coureurs au départ cette année.
Le vainqueur de la Saint- Elie Gold Race, rallye Vtt qui se court en 4 étapes sur 3 jours (8,9 et 10 novembre derniers) remporte à chaque fois une pépite. Une belle récompense à la mesure des efforts demandés aux concurrents. Damien Laversanne en a désormais deux en poche. Et il en est très fier
Les pépites du vainqueur : gagnées par Damien Laversanne
Les pépites gagnées en 2018 et 2019 ©Damien Laversanne

Une course en pleine forêt unique en son genre dans la région Guyane-Antilles

La Saint-Elie Golden Race est la seule course du genre dans la région Guyane-Antilles, elle s'effectue en pleine forêt amazonienne selon un tracé où les dénivelés peuvent atteindre 1000 m, cela donnent des côtes très raides qui rendent la compétition très exigeante. Autant dire, qu'il faut être costaud pour tenir les 4 étapes qui font entre 20 et 30 km.
Gold race Saint Elie 2019
Saint-Elie ©Damien Laversanne
Laversanne s'accomplit sur de tels parcours. Le vtt est sa discipline préférée, il la pratique depuis longtemps en Métropole comme en Guyane. Sa progression est logique et permanente, il s'entraîne très régulièrement avec son club l'USLM Orange en suivant les recommandations de son entraîneur depuis 3 ans maintenant, Camille Chancrin qui a longtemps couru en Martinique et se trouve désormais dans l'hexagone.  
La Gold Race pour le coureur montjolien, c'est avant tout la possibilité de :

... passer un bon week-end entre potes, amis, passionnés de la même discipline. On est perdu, au fond de la la forêt amazonienne en totale autonomie et puis il y a un premier prix qui est très attractif, une très belle pépite. Je ne connais pas d'autre course dans le monde où il y ce genre de cadeau pour le vainqueur...


Des objectifs de performances en Vtt comme sur route

Il y a désormais 7 à 8 courses de Vtt organisées par le RMB pendant le off de la saison sur route, ce qui constitue aussi une bonne préparation ces deux disciplines se complétant analyse le coureur. D'ailleurs de plus en plus de jeunes s'intéressent au Vtt et certains spécialiste de la route étaient présents à Saint-Elie à l'image de Myron Stanis de l'ECG qui a terminé second au classement général. Le coéquipier de Damien Laversanne,Teddy Ringuet, champion sur route, ne démérite pas. Il a remporté la 1ère édition en 2017 et termine cette année à la 3e place. C'est un beau doublé pour l'USLM Orange.
La joie du vainqueur Golden Race 2019
Deuxième pépite en poche ©Damien Laversanne
Parmi les participants, il y avait aussi des coureurs chevronnés habitués des Tour de Guyane et de Martinique tels Hervé Arcade, Edwin Nubul, Emmanuel Lorendot. D'excellents animateurs de course ajoute Damien Laversanne difficiles à battre.
Pour le coureur de l'USLM Orange sa progression est le fruit d'un travail permanent mené avec sa compagne Marie-Laure :

... elle est là tous les jours à mes côtés pour la performance et les objectifs que nous sommes fixés. On forme une belle équipe et on va continuer plus fort l'année prochaine... Pour tout ce qui est aspect technique et entraînement pur c'est avec Camille Chancrin. C'est grâce à lui que j'ai pu autant progresser. Il m'encadre techniquement, mentalement, sur la diététique et on est très efficace comme ça...

Jamais deux sans trois, Damien Laversanne sera à Saint-Elie en 2020, avis aux adversaires.
Le podium de la Saint-Elie Gold Race
©Damien Laversanne

 
Le Rémire-Montjoly Bike promoteur de la discipline
Le RMB a créé la section Vtt en 2016. Aujourd'hui il y a une quinzine d'adhérents au sein de l'association précise Christophe Cazala et de 20 à 45 personnes participent aux différentes manifestations. Il y a certes de plus en plus de vététistes mais les routiers, qui font la saison route viennent petit à petit sur les courses.
Beaucoup de communes sont intéressées par la discipline mais n'ont pas forcément les moyens matériel et technique pour accueillir une manifestation. Mais, il y plus d'engouement qu'au début précise le sociétaire du RMB, notamment avec les sponsors. La Collectivté territoriale veut aussi se lancer dans le sport nature. Cela évolue dans le bon sens conclut Christophe Cazala.
Publicité