De Macouria à Fatima : quand l’Europe ouvre ses portes à de jeunes Guyanais

éducation
Erasmus + lycéens
©Guillaume Perrot
Elles viennent tout juste de rentrer du Portugal dans le cadre du programme d'échange européen Erasmus +, de jeunes étudiantes ont raconté leur séjour ce jeudi 14 octobre à leurs camarades. Un séjour d'une semaine, riche en expériences, rencontres et découvertes.

Echange culturel, enseignement ou encore formation, l'intérêt pédagogique d'Erasmus + est multiple.
Le programme vise à donner aux étudiants, aux stagiaires, au personnel et d'une manière générale aux jeunes de moins de 30 ans avec ou sans diplôme, la possibilité de séjourner à l’étranger pour renforcer leurs compétences et accroître leur employabilité.

Inscrites au lycée d’enseignement général technologique et professionnel de Matiti à Macouria, Mona et Hélène sont revenues dimanche dernier d’un séjour d’une semaine à Fatima au Portugal.
Elles ont raconté leur voyage à leurs camarades de classe ce jeudi 14 octobre.

Erasmus + lycéens
©Guillaume Perrot


Pour Mona, étudiante en BTS développement de l’agriculture en région chaude, il s'agissait de son premier séjour en dehors de la Guyane : « J’ai découvert le continent, le pays, son peuple, sa culture. C’était pour moi une énorme expérience, une ouverture au monde », explique-t-elle, dans un sourire. 

Encadrés par deux enseignants, les jeunes filles ont alterné entre tourisme, découvertes culturelles et travail, le tout aux côtés d'élèves originaires d’autres pays européens.
Ensemble, ils ont créé l’ébauche d’une start up comme le raconte Hélène Alves Cavalcante : « On a travaillé par groupe de 4. J’étais avec un Estonien, une Portugaise et un Macédonien. Pour communiquer, on a du se débrouiller en anglais, ce n’était pas évident pour moi parce que leur niveau était assez bon ». 

Erasmus + lycéens
©Guillaume Perrot

Malgré tout, l’expérience a été réussie sur plusieurs point.

C’était enrichissant au niveau du partage, de la communication dans une autre langue. Les élèves ont pu voir d’autres cultures, d’autres manières de développer certaines idées, d’autres manières de les aborder

Léon Sylvain, enseignant en math physique chimie au lycée de Matiti


Le directeur du Lycée, Daniel Le Couvioure, d’ajouter : « C’est vraiment un plaisir de les accompagner dans ce type d’activité de découverte de nouveaux horizons, tout simplement ». 

S’ouvrir au monde pour s’imaginer et se construire un avenir 

« Quand on était dans le métro, je me suis dit que j’aurais vraiment aimé habiter dans une grande ville moi aussi », se souvient Mona.

Pour sa camarade, le voyage a été surtout stimulant sur le plan professionnel.

Deux jeunes de notre groupe nous ont présenté leurs projets. J’ai été particulièrement inspirée par ces rencontres, notamment celle avec la jeune femme qui devait avoir une vingtaine d’années. Elle m’a donné envie de me lancer 

Hélène


Depuis 2018, plus d’une centaine d’élèves du lycée de Matiti ont réalisé des séjours à l’étranger par le biais d'Erasmus +. Des voyages initiatiques qui permettent aux jeunes, à n’en pas douter, de mûrir.