guyane
info locale

Journées du patrimoine : Découverte d'un abattis traditionnel à Saint-Laurent du Maroni

découverte
Découverte d'un abattis traditionnel à Saint -Laurent du Maroni
©Eric Léon
Dans le cadre des journées européennes du patrimoine à Saint-Laurent du Maroni, le public a découvert un abattis traditionnel situé sur la route de Mana. Erwin Londo, gardien de musée et cultivateur lors de son temps libre, a ouvert les portes de son abattis familial.
Erwin est gardien de musée au service du patrimoine de Saint-Laurent, mais à ses heures perdues, il est cultivateur !
Il exploite depuis de nombreuses années une  terre familiale. Aujourd’hui, il a décidé d’ouvrir l’accès de son abattis aux visiteurs afin de partager sa passion pour la terre.
Erwin Londo, cultivateur :

"Aujourd'hui, j'ai 15 arbres fruitiers, c'est un plaisir pour moi, de faire découvrir ce que j'ai pu planter et ce que j'ai pu récolter. Jusqu'à présent ça me fait plaisir et cela me donne de la force pour continuer à bosser."

Des visiteurs en admiration devant le travail accompli par Erwin.
Carine, visiteuse :

"Arrivée en Guyane depuis peu de temps, pour moi c'était l'occasion de découvrir ce qu'était un abattis. C'était une grande découverte."

Le visiteur découvre les arbres fruitiers plantés tout le long du parcours et Erwin prend un vrai plaisir à partager ses connaissances et son expérience depuis la mise en terre jusqu'à la récolte. Ici, la présentation des outils servant à la préparation du couac. Une semoule, fabriquée à partir de la racine de manioc. Un exposé consacré essentiellement à l'abattis traditionnel et ses différentes méthodes de culture.
Eugène Mac Intoch, médiateur au Centre d'Intérèt d'Architecture du Patrimoine :

"Ce qui était important, c'était de montrer notre patrimoine, et aussi de valoriser ce que nous avons à travers la découverte des abattis, parce que les abattis sont faits de façons différentes selon les cultures, les abattis créoles, les abattis métropolitains, les abattis amérindiens et les abattis bushinengues."

Après une belle journée de valorisation de la culture locale, rien de mieux qu’une bonne dégustation rafraîchissante.
©E. Léon

 



 
Publicité