Déguisement satirique : le militant écologiste Harry Hodebourg devant la justice

justice
Salle d'audience du tribunal correctionnel de Cayenne 26 11 19
©Frédéric Larzabal
Le militant écologiste est poursuivi pour diffamation. Cela fait suite à un déguisement qu’il a porté le 27 janvier, pendant une cavalcade carnavalesque à Cayenne.
 
Harry Hodebourg se dit confiant. Pour lui « un carnavalier ne peut pas être condamné pour un déguisement ». Le 27 janvier 2019, il arbore un masque de Rodolphe Alexandre, et porte un chèque géant en carton avec cette mention « payer contre ce chèque 10 millions d’euros aux générations futures Guyanaises avec le droit de polluer, saccager et détruire la biodiversité marine ». L’éditeur de ce faux chèque est Total, dont le logo apparait sur le carton.
Pour rappel, la compagnie pétrolière venait de signer une convention avec la CTG.


Placé en garde à vue puis mis en examen

Le jour même, Harry Hodebourg est placé en garde à vue. Le 25 avril Rodolphe Alexandre porte plainte pour diffamation.
Le 31 août, Harry Hodebourg, apprenant qu’une procédure est en cours, demande à être entendu par juge instruction. Il est reçu le 12 octobre et mis en examen le même jour pour diffamation, pour avoir porté le déguisement en question, et pour avoir diffusé l'image sur tweeter.
Pour information, la diffamation est définie comme « l’allégation ou l’imputation d’un fait qui porte atteinte à l’honneur ou à la considération de la personne ou du corps auquel le fait est imputé ».
Dans le cas qui nous intéresse, il s’agit d’une accusation de diffamation publique envers un élu. Harry Hodebourg risque une amende de 45 000  euros.