publicité

Le déménagement des Archives territoriales se prépare

Les Archives territoriales doivent déménager d’ici un an. Mais avant cela, il faut procéder à ce que l’on appelle le récolement : l’inventaire précis et la vérification de tous les documents entreposés. 4 kilomètres et demi à passer en revue avant le transfert en 2019. 

© Jocelyne Helgoualch
© Jocelyne Helgoualch
  • Jocelyne Helgoualch
  • Publié le , mis à jour le
C’est désormais le rituel du lundi aux archives territoriales de Guyane. Le bâtiment est fermé au public car tous les agents, de la direction au magasinier, sont ce jour là réquisitionnés pour le grand inventaire : le chantier des fonds. Les archives doivent déménager dans un an. D’ici là et il faut  localiser et vérifier l’ensemble des pièces  avant le transfert.
4 kilomètres et demi de documents linéaires doivent être répertoriés.

Abdoulaye Keita Responsable du chantier des fonds l'assure :

"Ce chantier est pour nous prioritaire. C'est un service patrimonial. Nous sommes là pour récolter, conserver et transmettre". 



Des documents bien conservés malgré le poids des ans 


Beaucoup de documents des archives territoriales ont été dévorés par des insectes. Les archives de Guyane ont aussi fait réaliser un diagnostic sanitaire pour évaluer précisément l’état de conservation des documents. Le résultat est rassurant.

Coralie Garcia-Bay adjointe au directeur des Archives territoriales estime :

"Malgré tout, dans l'ensemble, les documents sont de bonne tenue. Ils sont restés quand même en bon état jusqu'à présent."


Restaurer la mémoire de la Guyane 


Jean Pierre Bacot responsable atelier reliure et restauration
Jean Pierre Bacot responsable atelier reliure et restauration
Les documents les plus détériorés et dont la restauration est nécessaire atterrissent entre les mains de Jean Pierre Bacot.
Le responsable de l’atelier reliure et restauration travaille aux archives territoriales depuis 34 ans. Il connaît aujourd’hui toutes les techniques pour sauver un document : des jours, des mois parfois de travail pour conserver les traces du passé. Autant de préparation nécessaire avant le transfert de l’ensemble des archives territoriales. Une étape cruciale.

Jean Pierre Bacot , responsable de la restauration : 

"Notre travail consiste par exemple à renforcer le papier. Nous sommes des passionnés. Nous faisons revivre la mémoire de notre pays."



Les Archives territoriales de Guyane seront hébergées dans un nouveau bâtiment à Rémire-Montjoly. Le chantier n’est pas encore terminé. Dans les allées des magasins des archives, la mémoire écrite de la Guyane. Des documents précieux parfois très anciens.

Le reportage de Guyane la 1ère




Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play