Des jeunes chefs cuisiniers s’associent pour préparer l'emblématique bouillon d'awara de Guyane

cuisine et gastronomie
Ils sont jeunes et veulent apporter leur savoir-faire dans la réalisation des plats traditionnels. Six chefs cuisiniers se sont regroupés afin de préparer ensemble l’emblématique bouillon d’awara que l’on déguste lors des fêtes de Pâques. Ils respectent les différentes phases de la préparation comme celle du boucanage par exemple. Cette semaine, ces jeunes cuisiniers se sont réunis pour boucaner leurs viandes et poissons.

Réaliser un bouillon d’awara prend du temps et les traditionnalistes vous diront qu’ils observent toutes les phases de la récolte du  fruit en passant par son épluchage, le pilage ou le broyage de la pulpe, la cuisson du jus, le boucanage des viandes et poissons, l’épluchage des nombreux légumes jusqu’à la cuisson longue et délicate.

Le boucanage un art pas si facile

Le boucanage occupe une place particulière dans le patrimoine culinaire guyanais. Les viandes et poissons boucanés s’insèrent dans plusieurs plats et c’est le cas dans le bouillon d’awara.
Des jeunes chefs au nombre de 6, âgés de 27 à 35 ans possédant un savoir faire culinaire reconnu, sont bien décidés à faire évoluer la tradition. Pour cela, ils ont décidés de s'associer et déjà ont commencé à se réunir régulièrement. Au cours de ces ateliers, ils comparent et échangent leurs recettes et leurs pratiques. Ils ont donc décider de réaliser ensemble un bouillon d'awara qu'ils vendront pour Pâques. Cette semaine, ils se sont préoccupés du boucanage.

L'occasion pour chacun de faire part de son expérience. Antoine Zulémaro explique :

"Pour le boucanage, il est important de faire un bon feu pour obtenir une bonne braise, ensuite on ajoute les noix de coco, la canne à sucre, du pain rassis mouillé avant de disposer la viande bien assaisonnée."

Bouillon d'awara : les poulets prêts pour le boucanage
Bouillon d'awara : les poulets prêts pour le boucanage ©Guyane la 1ère

Les produits boucanés sont essentiels à ce fameux bouillon. Ils donnent un parfum particulier qui réhausse le suc du jus d'awara de ce plat unique en Amazonie.

Retrouvez ici la recette du bouillon d'awara réalisé par la bloggeuse guyanaise Ti Molokoy