Des jeunes de toute la Guyane en chantier solidaire à Saint-Georges de l'Oyapock

social
Douze jeunes en chantier solidaire à Saint-Georges de l'Oyapock
©Céline Laporte, Peupl'en Harmonie
Peupl'en Harmonie mobilise pendant une semaine douze jeunes de tous horizons afin de venir en soutien à l'association Panakuh pour édifier un centre des savoirs de la forêt près de la crique Gabarret. Découverte et solidarité sont au programme de cette semaine bien remplie.

Ils ont beau provenir de tout le littoral guyanais, et même de Trois Sauts pour l'un d'entre eux, pour beaucoup ce séjour à Saint-Georges de l'Oyapock est une découverte de la région. Et c'est animé par cet esprit de curiosité que certains ont fait part de leur motivation auprès de Peupl'en Harmonie pour se rendre sur ce chantier un peu spécial.

L'association de développement local et d'échanges interculturels compte sur son réseau (Mission Locale, Points Informations Jeunesses), mais aussi sa réputation (auprès des anciens volontaires notamment) pour recruter des jeunes dans les sessions qu'elle propose. Pour ce mois de juillet, elle proposait donc un chantier de solidarité à Saint-Georges pour aider l'association Panakuh à édifier un centre des savoirs de la forêt.

Douze jeunes de 18 à 24 ans sont ainsi réunis jusqu'au 31 juillet pour participer aux travaux près de la crique Gabarret, et l'après-midi profiter de nombreuses activités. Entre vacances, travail et réflexion sur son avenir.

Douze jeunes en chantier solidaire à Saint-Georges de l'Oyapock
©Céline Laporte, Peupl'en Harmonie

Emma, par exemple, ne connaissait pas Saint-Georges. Cette Cayennaise de 19 ans est ravie jusqu'à présent d'apprendre les savoirs-faires locaux transmis le matin pendant le chantier. Javier, 24 ans, lui aussi de Cayenne apprécie déjà beaucoup la commune de l'Est, que lui non plus ne connaissait pas. Les après-midis, les jeunes ont pu s'initier à la vannerie, s'adonner au canoë kayak, marcher en forêt ou participer à des ateliers de réflexion, en groupe, consacrés, notamment, aux projets d'avenir.

Douze jeunes en chantier solidaire à Saint-Georges de l'Oyapock
©Céline Laporte