guyane
info locale

Deux jours de visite en Guyane pour Annick Girardin entre l'ouest guyanais et le littoral

politique
Annick Girardin
La ministre des Outre-mer a achevé sa visite de deux jours en Guyane. De l’ouest au littoral, Annick Girardin a sillonné le département. Au cœur de sa visite : le développement économique et la coopération régionale.
 
Première étape Maripasoula, dans l’ouest guyanais. La ministre des Outre-mer a posé symboliquement la première pierre d’un chantier qui va durer 2 ans. Dans la foulée, Annick Girardin a annoncé la création d’une véritable route entre Maripasoula et Papaïchton, là où il n'existe pour l'instant qu'une piste de 35 km. Un aménagement attendu depuis de nombreuses années par les habitants des deux communes. Cet ouvrage nécessite un budget de 35 millions d'euros, qui restent encore à trouve. Mais le gouvernement s'engage à ce qu'il soit réalisé. La route devra être livrée dans 2 ans, pour l’ouverture du lycée de Maripasoula.
Lors du déplacement d'Annick Girardin à Maripasoula, elle a fait une annoce importante : une route sera construite entre Maripasoula et Papaïchton.


Lutte contre l'orpaillage illégal

Annick Girardin
La ministre des Outre-mer a aussi échangé avec les membres du Grand conseil coutumier. Le manque de centres de soins, la création d'une commune qui rassemblerait les villages de l'Itany, la création d'un collège en pays Wayana. Les revendications sont nombreuses mais la plus grande préoccupation c'est l'orpaillage illégal et ses conséquences désastreuses. Les chefs coutumiers ont envoyé un signal de détresse fort à la ministre, allant même jusqu'à demander des armes pour se défendre.
La ministre des Outre-Mer a échangé avec les membres du Grand conseil coutumier sur les problèmes de santé de constructions scolaires, mais surtout du fléau de l'orpaillage clandestin et de ses conséquences.


Un nouveau centre de soins à Grand-Santi

Annick Girardin
Après Maripasoula, Annick Girardin s'est rendue à Grand-Santi pour l'inauguration du centre de soins. Dans l'ouest les maladies vectorielles sont très présentes. Un million d'euros a été attribué à la commune pour lutter contre ce fléau.
Grand-Santi : inauguration du centre délocalisé de prévention et de soins.


Deuxième journée

Deuxième étape : la ministre a consacré la dernière journée de sa visite au littoral. II a été question de recherche, d'agriculture et de coopération régionale. La XVème conférence de coopération régionale Antilles-Guyane, que l’on pourrait rebaptiser conférence bassin Atlantique puisque, pour la première fois, Saint-Pierre et Miquelon est présent. Hier il a été question de coopération décentralisée, communes, communautés de communes et d’agglomération ont fait part de leur expérience à la matière. Expérience facilitée depuis l’application en 2016 de la loi Letchimy relative à la coopération des outremers dans leur environnement régional.


L'Aquilaria le nouvel or vert 

Annick Girardin
Enfin, après s'être rendue dans les locaux du CIRAD à Kourou, Annick Girardin a atterri en hélicoptère à Cacao pour visiter une exploitation agricole expérimentale. Sur la parcelle des arbres originaires d'Asie ont été plantés. Il s'agit de l'Aquilaria. Des agriculteurs veulent mettre en place une chaine de production bio autour de ce produit connu pour ses vertus médicinales et  très utilisé dans la cosmétique. Il existe un frein : le foncier.
Rencontre à Cacao entre la ministre Annick Girardin et les agriculteurs. La culture de l'aquilaria et la question foncière ont été abordées

 
Publicité