Deux morts lors d’une interpellation à Oiapoque

faits divers
Opération police à Oiapoque
Les véhicule d'intervention de la BOPE ©Bataillon des opérations spéciales d'Oiapoque
Le 5 juin à Oiapoque, le Bataillon des opérations spéciales (BOPE) intervient dans une ruelle squattée par des droguées. Des riverains se plaignent du bruit et de la présence de personnes armées. Après des échanges de coups de feu, l’opération se solde par la mort de deux personnes.
 
Rua Rui Barbosa, une ruelle étroite dans le centre d’Oiapoque. Un lieu de trafic connu des forces de l’ordre. Le Bataillon des opérations spéciales (la BOPE) y est appelé vers 3 heures du matin.
 

Une plainte pour dénoncer la présence de dealers et de personnes armées

A l’arrivée des forces de l’ordre dans ce recoin, les occupants ont alors provoqué une bousculade musclée. Certains d’entre eux ont fui, d'autres se sont réfugiés dans une maison voisine. Ils y ont été assiégés par les hommes de la BOPE. L’une des équipes des forces de l’ordre aurait alors été attaquée dans l'arrière-cour par deux individus. Après un échange de coups de feu, les deux tireurs sont abattus par les membres de la BOPE.  Un homme et une femme âgés respectivement de 28 et 22 ans.
Deux morts à Oiapoque
La BOPE en intervention à Oiapoque ©Bataillon des forces spéciales d'Oiapoque

Deux fugitifs recherchés pour vol et trafic de drogue.
À l'intérieur de la propriété, trois autres personnes sont interpellées. Suite à cette intervention, la police brésilienne a saisi des armes à feu et de la drogue. Le matériel saisi et les prisonniers ont été emmenés au Centre intégré d'Oiapoque pour les opérations de sécurité publique. 

Sources : Diario do Amapa
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live